La paisible île de Twillingate, en Terre-Neuve-et-Labrador

ile twillingate terre neuve
Assurances PVT Canada

Nichée à l’est de Terre-Neuve, l’île de Twillingate rime avec calme et nature. Loin des sentiers battus, les petits villages qui la composent sont posés sur la baie Notre Dame et permettent des excursions pour aller observer les baleines, naviguer entre les icebergs ou partir en randonnée sur ses nombreux sentiers.

Quelques données

  • La province canadienne de Terre-Neuve-et-Labrador est divisée en deux parties qui lui ont donné son nom : la péninsule du Labrador, rattachée au continent, et l’île de Terre-Neuve, qui est séparée du reste de la province par le détroit de Belle Isle et qui constitue la région la plus à l’est du continent nord-américain. C’est dans la partie est de cette dernière que se trouve l’île de Twillingate.
  • L’île de Twillingate est elle-même divisée en deux parties, North Twillingate Island et South Twillingate Island qui sont reliées par un pont et qui comprennent quelques petits îlots qui s’étalent sur la baie.
  • North Twillingate compte trois communautés (Crow Head, Wild Cove, Back Harbour) tandis que South Twillingate en comprend quatre (Durrell, Bayview, Little Harbour, Purcell’s Harbour). La ville de Twillingate, la plus grande, s’étend sur les deux parties de l’île et compte près de 2 300 habitants.

 

Un peu d’histoire

L’île de Twillingate serait peuplée depuis plus de 3 000 ans. Des tribus autochtones l’ont occupée jusqu’à l’arrivée des Européens, essentiellement des pêcheurs anglais qui s’y sont installés au 17e siècle, bien que des Français pêchaient au large de l’île depuis le début des années 1500. L’île de Twillingate a longtemps prospéré grâce à la pêche et est devenue une importante ville marchande dans les années 1800.

Plus récemment, avec le déclin de l’industrie de la pêche, l’île de Twillingate s’est tournée vers le tourisme en misant sur ses nombreuses richesses naturelles. Elle s’est auto-proclamée « The Iceberg Capital of the World », et si cette affirmation semble quelque peu exagérée, il est vrai que l’île est très propice à l’observation des icebergs chaque année entre mai et septembre.

Copyright : kaplanmyrth

 Comment s’y rendre

Pour rejoindre l’île depuis le continent, il n’y a pas de secret : Twilingate se trouvant sur l’île de Terre-Neuve, elle n’est pas reliée au reste du territoire par la route et est uniquement accessible par la mer ou par les airs ! Le plus simple est d’emprunter le ferry depuis North Sydney, en Nouvelle-Ecosse, jusqu’à Port-aux-Basques, sur l’île de Terre-Neuve. La compagnie Marine Atlantique effectue la trajet deux fois par jour entre avril et décembre. Comptez en moyenne 20 $ par personne et environ 7 heures de traversée.

Il faut ensuite compter 1h30 de route pour rejoindre l’île de Twilllingate. La voiture est le meilleur (voire l’unique) moyen de se déplacer sur l’île, il vaut donc mieux être véhiculé. Il est possible d’emprunter le ferry avec votre voiture ou d’en louer une directement à votre arrivée sur l’île. Les routes sont en excellent état sur l’île de Terre-Neuve et il est très facile de se repérer.

Depuis Port-aux-Basques, il suffit de suivre la Route 1 (aussi appelée route transcanadienne) jusqu’au croisement Notre-Dame de Jonction, où vous devrez ensuite emprunter la route N340 qui suit la baie des exploits et monte jusqu’à Crow Head, la communauté la plus au nord de l’île de Twillingate. 

ile-de-twillingate-villages
Copyright : Robert Ciavarro

À voir, à faire

  • Partir en excursion en bateau pour être au plus près des icebergs, notamment avec la compagnie Iceberg Quest qui propose des tours de 2h au départ de Twillingate.
  • Aller observer les dauphins, les morues et surtout plusieurs variétés de baleines (baleine à bosse, baleine à bec, baleine pilote…) qui viennent danser le long de  la côte entre mai et juillet. Cinq organismes proposent ces excursions en bateau.
  • Partir en randonnée, notamment en empruntant le sentier qui relie Little Harbour jusqu’à Natural Arch et admirer la faune et la flore sauvage de l’île.
  • En apprendre plus sur l’île et son histoire au Twillingate Museum.
  • Admirer le coucher de soleil à Black Harbour Beach.
  • Monter au sommer de Long Point Lighthouse et admirer la vue sur l’Atlantique Nord.
  • Aller déguster des vins locaux au vignoble de Auk Island Winery.

Rendez-vous sur l’office du tourisme de Twillingate pour plus de renseignements.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here