Les chutes du Niagara

Chutes du Niagara ( Crédits photo: Sue Waters)
Assurances PVT Canada

C’est dans l’Ontario que se trouvent les célébrissimes chutes du Niagara. Gigantesques, vertigineuses et parfois considérées comme la huitième merveille du monde, elles constituent un véritable rite de passage pour ceux qui partent à la découverte de l’est canadien. Facilement accessibles depuis Toronto, les chutes du Niagara attirent par leur beauté à la fois naturelle et, on peut le dire, renversante ! Elles forment une frontière naturelle entre le Canada et les États-Unis.

Parce qu’elles sont les plus puissantes de toute l’Amérique du Nord, les chutes du Niagara attirent chaque année près de 15 millions de visiteurs. Alors, prêt pour une découverte qui va littéralement vous décoiffer ?

Comment s’y rendre ?

La ville de Toronto, située à environ 120 km, reste le point de départ le plus simple à envisager. Nombreuses sont les compagnies de bus qui proposent des allers-retours plusieurs fois par jour, la plus plébiscitée d’entre elles étant Greyhound. L’aller-retour vous coûtera une trentaine de dollars, le premier bus part de Toronto à 6 heures du matin et le dernier bus de retour quitte les chutes entre 22 heures et minuit, en fonction de la saison. Le trajet dure en moyenne 1h40. L’avantage des bus Greyhound : vous êtes déposé et faites ce que vous voulez de votre journée. Par contre, il faut penser à réserver, surtout en été lorsque les chutes sont prises d’assaut par les touristes.

Autre option, toujours en bus : les visites guidées. La compagnie Magicbus organise des excursions à la journée et s’occupe de tout pour vous. Trajets, visites, ainsi qu’hébergement si vous décidez de passer quelques jours sur place. Vous aurez environ deux heures de temps libre pour faire la visite des chutes et profiter des attractions qui y sont rattachées. D’ailleurs, avec le forfait Magicbus, la plupart des activités (points de vue, tours en bateaux ou en hélicoptère, musées) sont soumises à des réductions. L’inconvénient, bien entendu, est qu’il faut gérer son temps en fonction du planning !

2415009941_2d44e776ee_z

Enfin, vous pouvez bien sûr décider de partir seul à l’aventure et de louer une voiture. Pas d’horaires à respecter ou de voisin de siège endormi qui vous bave sur l’épaule : vous êtes tranquille. En plus, vous pouvez vous balader facilement dans le coin.

Notez toutefois que pendant la haute saison, les places de parking (payantes) s’arrachent comme des bagels et que vous allez certainement devoir tourner un bon moment avant de trouver LE spot qui vous délivrera enfin de votre calvaire. À vous de décider à quelle sauce vous préférez être mangé !

Mouillez votre chemise !

Une fois que vous serez sur place, vous pourrez admirer le somptueux spectacle qui s’offrira à vous. Il y a en fait trois chutes : celle du « fer à cheval », les « américaines » et le « voile de la marié ».

Les chutes du Niagara sont visibles aussi bien du côté canadien qu’américain, mais les plus beaux points de vue, de loin, se trouvent du côté des mangeurs de poutine.  Par contre, les plus beaux points de vue sont également ceux pour lesquels il faut dégainer son porte-monnaie ! Les prix élevés des activités valent parfois au site d’être considéré comme un piège à touristes.

Évidemment, vous pourrez toujours profiter de très jolies vues depuis les nombreux endroits dont l’accès est ouvert à tous, mais c’est vrai qu’il est dommage de se priver du panorama principal après avoir fait tout ce chemin. Notez également qu’en été, les chutes sont illuminées le soir jusqu’à minuit et offrent de superbes jeux de lumières !

PartenaireAssurances PVT Canada

Autre point à préciser : bien que les chutes soient une petite merveille de la nature, elles se trouvent désormais en milieu très urbanisé. Tout est fait pour amuser les touristes et les alentours s’apparentent davantage à une foire qu’aux célèbres étendues naturelles canadiennes qu’on pourrait s’attendre à voir.

Ceci mis à part, les chutes du Niagara en elles-mêmes restent un endroit enchanteur. Par contre, quelques précautions sont à prendre lorsque vous en êtes proche : d’abord, pensez à vous habiller chaudement, même quand il fait bon. Vous vous trouvez à deux pas de l’une des chutes d’eau les plus puissantes au monde, alors forcément, ça envoie ! Rafales de vent, éclaboussures, air glacial… Autant de raisons d’emmener une veste de secours. Si vous n’y avez pas pensé, d’affreux K-Way sont en vente sur place.

Ensuite, si vous choisissez de voir les chutes de plus près et que vous embarquez à bord du Maid of the Mist, pensez à garder votre appareil photo bien au chaud, car vous risquez fort de vous faire arroser ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle des imperméables bleus qui vous donneront l’air d’un troupeau de schtroumpfs vous seront distribués avant le départ.

Cette croisière est certainement l’activité qu’il ne faut pas manquer quand on visite les chutes du Niagara. Le bateau vous emmènera derrière les chutes, vous vous trouverez donc en plein cœur d’un tourbillon aquatique géant et à quelques mètres des cascades. D’où l’impression d’être tombé en pleine période de pluies diluviennes. Si cela peut finir de vous convaincre, sachez que Marilyn Monroe s’est elle aussi laissé embarquer par le Maid of the Mist il y a 70 ans !

Enfin, si vous voulez prendre de la hauteur pour observer les chutes, vous aurez le choix entre un tour d’hélicoptère ou de périphérique. Sinon, la tour Skylon, haute de 250 mètres, offre une vue panoramique sur les chutes ainsi que sur les villes de Toronto et Buffalo ! D’ailleurs, vous remarquerez sûrement qu’elle a quelques petits airs de ressemblance avec la CN Tower, immense tour torontoise.

Et dans les alentours ?

Maintenant que vous aurez vu les chutes du Niagara en elles-mêmes, vous constaterez que le site touristique regorge d’activités connexes. Tout d’abord, Imax vous propose une exposition sur les « Daredevils » du Niagara, ces casse-cou qui, pour la gloire, se sont confrontés aux chutes… avec à la clé une issue bien souvent fatale ! Certains se sont tout simplement jetés dans le vide, pendant que d’autres ont tenté de traverser les chutes sur un filin (notons qu’elles peuvent atteindre jusqu’à 945 mètres de large). D’autres encore ont fabriqué des tonneaux dans lesquels ils ont dévalé, au péril de leur vie, les 57 mètres de hauteur ! Si l’idée vous venait à vous aussi de jouer les intrépides, vous aurez droit à une belle amende puisque la descente des chutes du Niagara est formellement interdite.

Bien que les prix soient assez élevés, vous trouverez aussi de nombreux parcs pour divertir toute la famille ! Parc d’horreur, d’eau, de manèges à sensation ou encore d’aventure, il y a de quoi faire. Bien  sûr, mieux vaut y faire un saut seulement si vous disposez de plus d’une après-midi aux chutes du Niagara ! Parce qu’après tout, vous n’êtes pas là pour ça !

Enfin, la charmante petite ville de Niagara-on-the-Lake mérite elle aussi un détour. Elle tient son nom de son emplacement au carrefour entre la rivière Niagara et le lac Ontario, et se situe à une vingtaine de kilomètres des chutes. S’il est vrai qu’il n’y a pas énormément d’activités à y pratiquer, les touristes sont généralement conquis par l’allure pittoresque du village. En vous y promenant, vous tomberez certainement sur quelques sites historiques remontant à la guerre de 1812, qui opposait les anglais aux américains. Ces derniers, après avoir pris possession du village, l’ont complètement ravagé et ont laissé ses habitants pour morts. Ce sont les anglais qui l’ont, plus tard, en grande partie reconstruit.

Pratique Corner

  • En plus d’être largement plébiscitées par les touristes, les chutes sont également le lieu de prédilection des amoureux canadiens ! Un grand nombre d’entre eux choisissent effectivement d’y célébrer leurs noces parce qu’après tout, c’est quand même beaucoup plus classe de se faire arroser par les chutes du Niagara que par une vulgaire bouteille de champagne ! Puis vous savez ce qu’on dit : mariage pluvieux, mariage heureux !
  • Les chutes du Niagara mériterait presque leur étoile sur le Hollywood Boulevard… Car depuis que Marilyn Monroe y a tourné dans le film « Niagara » et les as rendues plus populaires que jamais, de nombreux réalisateurs ont choisi de faire des chutes un décor de cinéma. On peut notamment les apercevoir dans « Pirates des Caraïbes », « Bruce Tout-puissant » ou encore « Superman ». De vraies stars !
  • Si les chutes vous ont donné un petit creux, faites un saut au Oh Canada Eh, qui sert à la fois de restaurant et de salle de spectacle. Les touristes l’adorent pour son show qui tourne gentiment en dérision ces petites habitudes tellement canadiennes, et l’ont élu « attraction de l’année » 7 fois d’affilée ! Un peu kitsch, mais rafraîchissant !

Crédits photos :  Sue Waters

12 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Les chutes du Niagara, un rêve pour certains, un lieu envahit par le commerce pour d'autres. Mais un site quasiment incontournable à mes yeux quand on se rend au Canada. La puissance des chutes est impressionnante, le bruit, la couleur de l'eau… bref, il faut absolument faire abstraction de l'aspect commercial du site.
    Je vous conseille tout de même de faire la croisière avec The Maid of the mist pour vous rendre compte de toute cette puissance. En revanche, ayant fait du côté canadien des chutes, la visite qui doit vous mener sous les chutes… je peux vous assurer que c'est pas franchement intéressant, en rang d'oignons, vêtus d'un pancho jaune, on a l'impression d'être dans le couloir du métro pour arriver à une sorte de trouée bétonnée d'où l'on peut voir à tour de rôle à une dizaine de mêtres, un rideau d'eau certes impressionnant par son débit, mais sans grand intérêt.
    Bien qu'à mon avis, la vision des chutes du Niagara soit la plus belle du côté canadien, n'hésitez pas à passer du côté américain par le Rainbow Bridge, pour une autre vision sur les chutes.

  2. Bonjour,

    Merci pour votre aide avec cet article. J’aurais besoin encore de quelques précisions.

    Sur la route de Toronto vers la chutes, il y a-t-il des endroits sympas à visiter sur le chemin? Je me disais qu’on pouvait partir tôt le matin en voiture et profiter de visiter d’autres endroits et finir par les chutes. Surtout que j’aimerais voir les feux d’artifices le soir.

    Faut-il réserver les attractions (le bateau, la tour) à l’avance? Si oui, où puis-je le faire?

    Merci d’avance!

    Meilleures salutations

    • Salut Baptista,

      Merci beaucoup! 🙂

      Alors il y a la route scénique Niagara Parkway qui est sympa à faire, le petit village Niagara-on-the-Lake est très mignon à voir aussi ! Il y a pas mal de vignobles dans la région donc ça peut faire une belle ballade selon la saison pendant laquelle tu y vas.

      Concernant le bateau, je n’avais pas pu en faire lorsque j’y étais mais j’imagine que les deux sont possibles. Si tu veux être tranquille et que tu sais le jour et l’heure exacte où tu voudras le faire, autant booker en avance :
      http://www.niagaracruises.com/fr/
      http://www.maidofthemist.com/fr/

      Bon séjour !

  3. Bonjour,

    j’aurais voulu savoir si le bus de Greyhound nous dépose devant les chutes du Niagara ou il faut marcher un certain temps pour y arriver? Est-ce facile d’accès du bus aux chutes?

    Merci pour votre aide!

    @+

  4. Bonjour,
    Merci pour votre article très intéressant.
    Je me permets toutefois de modérer la partie sur les bus Greyhound. Cette compagnie pratique le surbooking et peut annuler votre trajet à l’entrée du bus. J’en ai été victime en début de semaine (pas très sympa de se lever à l’aube pour se retrouver à attendre 2h le car suivant avec ses enfants). Par ailleurs, pour le retour, les bus viennent des États-Unis et peuvent accumuler plusieurs heures de retard en fonction des douaniers américains (les clients sont prévenus en gare de Toronto Falls, mais pas avant). Il me semble que ce problème n’existe pas avec les autres compagnies (Coach Canda et Megabus).
    À l’arrivée, la gare de bus est à 3 quarts d’heure des chutes. On peut utiliser un taxi (compter environ 12 dollars ; pourboire compris) ou les bus Wego qui assurent des trajet fréquents

    • Bonjour,

      la région de Niagara jouit d’un climat un peu plus « doux » en hiver comparé au reste de l’Ontario mais elle reste tout de même assez froide. Il peut donc arriver que les chutes gèlent quand les températures baissent de façon importante en hiver (de novembre à mars environ). Tout dépendra donc de la météo et mieux vaut vous renseigner avant… Ou partir plutôt en été! 🙂

  5. Merci pour votre blog très bien fait. pour ce qui est des chutes, j’avais un doute sur le sujet de passage de frontière pour faire une croisière sur le Maid of Mist.
    Après plusieurs recherche, je suis tombé sur ce retour:
    « You will be in Canada and then want to do a day-trip to Niagara Falls? If this is the case then you will not need to go to the US. The falls are best viewed from the Canadian side. There is not much of interest on the US side. »
    « The Maid of the Mist has departures from both sides. Although it technically enters each country during the tour, you never get off in the other one, so no border crossing requirements. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here