Portrait d’EIC : Aurore, évènementiel et environnement

Assurances PVT Canada

Après un IUT Techniques de commercialisation à Bordeaux, suivi d’un Bachelor Honours en communication et management d’événements en Écosse, Aurore commence à travailler dans une agence évènementielle chargée de l’organisation de weekends d’intégration pour les grandes écoles. Elle décroche ensuite un CDI en agence de communication spécialisée dans l’organisation de congrès médicaux.

Après un premier essai de demande de PVT manqué en 2010, elle tente à nouveau sa chance en 2011 et obtient le fameux sésame pour le Canada, vers lequel elle s’envole en janvier 2012…

Expérience Canada

Pourquoi le Canada ?

Le Canada est un rêve de petite fille. Depuis mes 8 ans, l’appel de ce continent a été nourri par l’imaginaire des livres que je collectionnais sur les loups, par mes envies de forêts, de lacs, de cabanes et de grands espaces. Ce fameux rêve d’ailleurs enneigés et verts est finalement devenu réalité !

Une fois sur place…

Quand je suis arrivée, Montréal m’a tout de suite fait penser à un joyeux bordel de part ses multiples contrastes. On peut dire que je suis immédiatement tombée en amour avec cette ville !

J’étais surprise de constater le mélange anglais/français et la fluidité du passage d’une langue à une autre. Autre sentiment étrange, celui de savoir que j’étais dans une grande ville nord-américaine, mais que celle-ci ressemblait plus à une vaste banlieue, une cité à échelle humaine et dont les rares gratte ciels se comptent sur les doigts de la main.

Sur place, je connaissais déjà une amie rencontrée en Écosse. Celle-ci m’a accueillie pour les premiers jours, avant que je ne m’installe dans une colocation déjà formée. L’expérience ne s’est pas très bien passée et n’aura duré qu’un mois. Un mal pour un bien puisque j’ai finalement changé pour m’installer avec une personne rencontrée par hasard dans un bar… Une personne qui, d’inconnue à colocataire, de colocataire à meilleure amie, est devenue ma sœur de cœur. Et je vis toujours avec elle !

Pour ce qui est du travail, j’avais décidé en partant de ne pas faire de petits boulots, mais de me concentrer sur mon domaine. J’ai commencé un emploi dès le mois d’avril en tant que Coordinatrice des évènements pour une association de lobbyistes environnementaux. Malheureusement, l’avenir financier de l’association était incertain et j’avais besoin d’un poste fixe pour pouvoir faire un JP après mon PVT. Je devais trouver autre chose pour m’assurer l’obtention de ce deuxième visa. Il se trouve justement qu’un des membres de l’association avait, de son côté, sa propre compagnie et qu’il me proposait de travailler pour lui. Une belle opportunité et un coup de chance ! J’ai donc quitté mon premier emploi en novembre 2012 et j’ai été engagée comme Chargée de compte client pour cette société s’occupant de la fin de vie du matériel électronique au Canada et aux États-Unis (réemploi et recyclage).

La suite de ton Expérience Internationale Canada ?

En janvier 2013, j’ai validé mon JP et en avril 2013, après un an de travail effectif, j’ai entamé les démarches pour la résidence permanente. Grâce à la demande en accéléré, j’ai obtenu mon PEQ au bout d’un mois et ma résidence canadienne en juillet 2014, soit un an plus tard.

Entre temps, je commençais à m’ennuyer pas mal dans mon job et j’ai décidé, en septembre 2015, de reprendre mes études en vue d’obtenir une « Maîtrise en Gestion de l’environnement ». C’est un domaine qui me plait particulièrement et la structure d’étude flexible au Canada me permet de prendre des cours du soir. Le rythme est difficile mais cela me motive et je rencontre plein de gens !

En décembre 2015, après trois ans dans la même compagnie, j’ai décidé que le temps du changement était venu et j’ai annoncé mon départ. En mars 2016, je suis partie en sac à dos au Mexique et, à mon retour en juin, j’ai pris le statut de travailleur autonome pour être Directrice de tournée car ma coloc (et amie) s’avère être auteur/compositeur/interprète.

PartenaireAssurances PVT Canada

 

Voilà où j’en suis aujourd’hui ! Parmi mes projets, je souhaite déjà aller au bout de ma maîtrise, puis conjuguer ensuite mes expériences dans l’évènementiel et l’environnement pour devenir Consultante en Évènements éco-responsables.

Je compte vivre au Québec pour encore au moins quinze ans (rires), je ne me vois pas du tout rentrer en France pour l’instant. Ici j’ai trouvé ma place, mon équilibre, entre une nature accessible, une vie culturelle riche, un vaste champ de possibles sur le plan professionnel et des amitiés sincères, de celles qui restent pour la vie.

 

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Salut merci pour cette article fort intéressant.

    Je ne sais pas si je peux poser une question via un commentaire mais bon je tente le coup.

    Je suis actuellement dans la même situation (enfin plus ou moins) car je recherche à travailler en tant que coordinateur dans une agence d’événementiel sur Montreal afin d’obtenir un sponsor.

    J’aurais besoin si possible de petit conseil ou d’agence à contacter en plus des agences déjà contacter actuellement.

    Merci par avance pour l’aide.

    Kévinn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here