Conduire au Canada : règles et conseils pour la route

Assurances PVT Canada

Nombreux sont ceux qui vont être amenés à conduire durant leur séjour au Canada. Même si le code de la route ne diffère pas énormément des autres pays, voici un petit topo des choses à savoir avant de prendre le volant.

Généralités

  • Au Canada, la conduite se fait du côté droit de la route, comme en Europe. De même, la ceinture est obligatoire et le téléphone est strictement interdit au volant.
  • Pour louer une voiture, vous devez avoir plus de 21 ans et présenter votre permis de conduire français.
  • La plupart des voitures sont automatiques.
  • Les routes et autoroutes sont en majorité gratuites sauf l’Autoroute 30 (sud de Montréal) et l’Autoroute 407 (nord de Toronto).
  • Qu’il s’agisse du parking, de la vitesse ou autres, soyez prudents car la police est particulièrement sévère ici et les amendes salées en cas de non respect des règles.

Un peu de vocabulaire…

Sacs gonflables = airbags

Lumières = feux de circulation

Arrêt = Stop

Intersections à 3 ou 4 voies = véhicule de gauche cède passage au véhicule de droite 

Le code de la route

Principales règles à connaître en matière de circulation

  • Attention, il est strictement interdit de dépasser un bus scolaire (les fameux bus jaunes) si les clignotants de ce dernier sont allumés et si son panneau « arrêt » est affiché. Quelque soit la position de votre voiture, vous devez alors vous arrêter à plus de 5m du bus en question.
  • Normalement, il n’y a pas de priorité à droite au Canada lorsque vous arrivez à une intersection. Vous devez marquer l’arrêt au panneau et la priorité de passage sera pour le premier véhicule arrivé au carrefour. Il est donc important d’être attentif à l’ordre d’arrivée des véhicules ET respectueux. Dans le cas où plusieurs véhicules arriveraient en même temps, c’est l’accord entre les parties concernées qui agira (signe de main pour indiquer aux autres de passer par exemple). Restez prudent et engagez-vous lentement dans le carrefour au cas où il y aurait confusion.

Pour comprendre le sens des panneaux, le site Transports Québec vous donnera un bon aperçu.

Transport d'écoliers.

Limitation de vitesse

Ville : 50 km/h

Autoroute : 100 km/h

Routes secondaires : 90 km/h

Zones scolaires : 30 km/h

Attention les contrôles sont fréquents et les amendes élevées en cas de non respect.

Les feux

  • Au Québec (sauf Montréal), vous avez la possibilité de tourner à droite au feu rouge si besoin (sauf si un panneau indique le contraire). Pensez tout de même à marquer l’arrêt avant pour vérifier qu’aucun véhicule n’arrive de l’autre côté.
  • Attention, ici les feux sont situés en hauteur et de l’autre côté de l’intersection à franchir donc pensez à vous arrêter avant et pas au pied du feu. Pour vous repérer, une ligne sur la route marque l’endroit où vous devez stopper votre véhicule.
  • Un feu vert clignotant signifie que vous avez la priorité sur toutes les voitures venant d’autres directions.
  • Si vous êtes à un carrefour et que vous tombez sur un feu clignotant rouge ou orange, vous devez vous arrêter, regarder à droite puis à gauche avant de vous engager.
  • La flèche verte signifie que vous ne pouvez circuler que dans le sens indiqué par celle-ci. Passez seulement après avoir vérifié qu’aucun piéton ni véhicule n’était engagé. Si vous souhaitez aller dans une autre direction que la flèche, il faudra attendre que le feu passe au vert.
  • Si vous arrivez à un carrefour avec 4 stops, c’est au premier arrivé de passer et ainsi de suite. Il n’y a pas de priorité au véhicule de droite.

青信号

« Parker son char »

Les guichet automatiques sont payants la plupart du temps (sauf les dimanches pour certains) et assez chers (jusqu’à 15$ la journée dans les principales grandes villes).

Pensez à bien regarder les heures de stationnement pour ne pas vous faire avoir. Il peut très bien, par exemple, y avoir un parcmètre mais qu’il soit interdit de se garer à cet endroit à une heure spécifique. Si vous ne vérifiez pas, l’amende peut être douloureuse ! Sachez aussi que les heures de stationnement autorisées peuvent varier selon les jours.

Il est interdit de stationner dans le sens contraire de la circulation et près d’une borne incendie.

L’essence

Au Canada, l’essence coûte bien moins chère que chez nous en Europe. Par exemple, le prix moyen de l’essence au Québec est de 115,6 cents/litre (Taux avril 2015).

Pour obtenir le prix de l’essence selon l’endroit où vous vous trouvez, rendez-vous sur le site de l’Association Canadienne des Automobilistes ou sur le site du gouvernement.

Lorsque vous achetez un véhicule, pensez à demander combien il consomme car cela peut faire une grande différence. Surtout si vous pensez couvrir de grandes distances.

À savoir : les prix sont généralement moins élevés en début de semaine, également moins chers sur les autoroutes qu’en agglomération.

La conduite en hiver

Les conditions particulièrement rudes de l’hiver canadien entrainent une usure prononcée et rapide des routes. Il faut donc conduire avec prudence, que vous soyez en ville, sur les autoroutes ou en zone rurale. Attention notamment aux nombreux « nids de poules » (trous sur la route) présents sur la chaussée.

  • Il est primordial de vérifier les conditions météorologiques et l’état du trafic avant de prendre le volant. Si elles sont vraiment mauvaises, mieux vaut jouer la prudence et retarder votre départ de quelques heures/jours.
  • Vérifier que le réservoir contenant le liquide pour nettoyer le pare-brise est bien plein et que le liquide utiliser est capable de supporter des températures extrêmes (jusqu’à -40 degrés). En effet, les vitres se salissent vite avec les conditions hivernales.
  • Concernant l’essence, il est fortement conseillé d’avoir votre réservoir rempli au moins plus de la moitié en cas de températures basses.
  • N’oubliez pas de bien dégivrer votre voiture. Tâche qui peut prendre pas mal de temps selon les conditions, sans parler du déneigement !
  • Allumez bien tous vos phares en cas de visibilité réduite et laissez un bon espace devant vous en cas de freinage imprévu.
  • Selon la loi au Québec, l’installation de pneus d’hiver est obligatoire entre le 15 décembre et le 15 mars. Depuis décembre 2014, ces derniers doivent également porter un pictogramme particulier (voir ci-dessous) ou être muni de crampons et utilisé conformément au Règlement sur l’utilisation d’antidérapants sur les pneus de certains véhicules.

pneu hiver

  • Attention au stationnement en ville lors des opérations de déneigement car il peut alors être interdit de se garer dans certaines rues. Renseignez-vous avant.
  • Quelques accessoires indispensables : une raclette, une pelle, briquet/allumettes, une couverture, une lampe torche, des vêtements chauds (gants, paire de chaussette, bonnet, manteau).

Quelques conseils en matières de conduite hivernale sur le site du gouvernement.

En cas d’accident

Si vous rentrez en collision avec un piéton ou avec un autre véhicule, appelez tout de suite le 911 (numéro d’urgence). Il va de soit que fuir les lieux de l’accident constitue un délit grave.

Pour voir l’état du trafic routier québécois en direct, c’est par ici !

 

Tout savoir sur le permis au Canada ?

 

Crédits photo : pictogramme pneus hiver (ici.radio-canada.ca).

PARTAGER

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here