Dawson City, ville d’une autre époque sur la route de l’Alaska

Dawson City
Dawson City grocery - Copyright : JLS Photography
Assurances PVT Canada

« Dawson City n’est pas une « city » : c’est un village surgi d’une autre époque. » – Marie-Julie Gagnon.

On peut toujours y voir des traces de la Ruée vers l’or. Aujourd’hui, on s’y arrête sur la route de l’Alaska, ou encore pour une randonnée au Parc National de Tombstone. Peu importe la raison ou la durée du séjour, on ouvre grand les yeux, on garde l’appareil photo à portée de main pour capturer l’ambiance particulière, l’architecture d’un autre siècle.

Une histoire en or

Premières Nations, premiers habitants

Pendant plusieurs siècles, la région de Dawson City fut d’abord habitée par les Tr’ondëk Hwëch’in, descendants des Hän, un peuple ayant vécu pendant des millénaires sur les berges du fleuve Yukon. Lorsque des milliers de personnes affluèrent dans la région pour chercher de l’or, leur chef Isaac décida de déplacer les siens au village de Moosehide, à quelques kilomètres de Dawson City. Il souhaitait ainsi mieux les préserver des profonds changements provoqués par cette vague d’étrangers.

Autrefois, le Klondike

La ville de Dawson est le cœur de la célèbre Ruée vers l’or de Klondike. En 1896, trois pionniers du Yukon, George Carmack, Dawson Charlie et Skookum Jim trouvèrent de l’or sur Rabbit Creek (actuelle Bonanza Creek). Le bruit se répandit et ce fut le début de la Ruée vers cette terre où « les pépites pouvaient être retirées directement du ruisseau ».

En cette période difficile de récession, près de 100 000 personnes affluèrent sur le Klondike dans l’espoir de faire fortune, transformant ce petit camp de pêcheurs en une véritable ville de 30 000 à 40 000 habitants, selon les différents recensements de l’époque. C’est aujourd’hui la population du territoire au grand complet. Mais l’appât du gain n’était pas la seule motivation des participants qui n’ont d’ailleurs pas tous trouvé de l’or. Pour beaucoup, ce long voyage représentait aussi la possibilité de fuir une vie monotone en partant à l’aventure vers des territoires inconnus.

Dawson City vit le jour en 1897 et fut nommée ainsi d’après le géologue canadien George Mercer Dawson qui avait exploré la région dix ans plus tôt.

Il s’agissait alors de la plus grande ville à l’ouest de Winnipeg et au nord de San Francisco. Elle resta la capitale du Yukon jusqu’en 1952, date à laquelle Whitehorse lui piqua ce titre.

Dawson City continua à prospérer jusqu’à ce que de l’or soit trouvé sur les plages de Nome, Alaska en 1899. Beaucoup de personnes venues faire fortune dans le Klondike quittèrent alors la ville pour cette nouvelle contrée et le nombre d’habitants diminua fortement. Les chercheurs d’or solitaires laissèrent la place à des consortiums qui décidèrent d’exploiter les champs aurifères autour de Dawson City. Plusieurs sociétés se lancèrent dans l’exploitation industrielle avec l’aide de dragues, d’immenses machines de terrassement destinées à enlever le gravier du fond d’un cours d’eau pour en extraire l’or.

Dawson City
Statue d’un mineur – Copyright : JLS Photography

La Ruée a définitivement changé le paysage du nord-ouest du Canada, notamment à travers l’essor des moyens de transports. Des villes comme Victoria, Vancouver et Edmonton doivent beaucoup de leur développement à la dernière grande Ruée. Le nord est ainsi devenu accessible et possible à conquérir.

Dawson City aujourd’hui 

De nos jours, la Ruée est terminée mais l’extraction de l’or continue, et le voyage pour arriver à destination, bien que moins pénible, reste tout de même une aventure en soi.

Dawson City est une ville qui mélange art, culture, nature sauvage et histoire, dotée d’une population assez éclectique.

Les principales sources économiques de Dawson City sont le tourisme et les mines d’or. On compte d’ailleurs environ 80 petites mines familiales encore en exploitation au Klondike.

Concernant le peuple Tr’ondëk Hwëch’in, celui-ci a commencé ses revendications territoriales en 1991. Un accord définitif a été signé, puis est entré en vigueur en 1998. Le gouvernement Tr’ondëk Hwëch’in peut ainsi assurer un avenir solide à ses citoyens tout en maintenant leurs liens avec les connaissances traditionnelles et leurs terres.

Météo  

La température moyenne en juillet est de 15° et de -26° en janvier.

La ville peut parfois connaître des journées 30° en été et d’autres en dessous de -40° en hiver.

Des activités entre histoire et divertissements

Dawson City regorge de musées et de sites historiques. Ses bâtiments anciens offrent un véritable retour dans le passé, donnant l’impression de se retrouver dans un vieux western. Mais ne vous y trompez pas, c’est une ville dynamique avec une histoire passionnante et une scène artistique vivante, un endroit offrant une grande variété de divertissements.

Parmi les immanquables

Le Dawson City Walking Tour offre une belle visite guidée de la ville menée par un guide de Parks Canada.

The Midnight Dome sur la colline est l’endroit idéal où se rendre en voiture afin d’admirer le paysage qui s’étend tout autour de Dawson City.

Dawson City
Top of the Midnight Dome – Copyright : Daniel Weber

Le Centre culturel Dänojà Zho vous permettra de découvrir l’histoire du chef Isaac et celle du peuple Tr’ondëk Hwëch’in.

Le Palace Grand Theatre, racheté par le showman Arizona Charlie Meadows, est un bâtiment incroyablement bien préservé, notamment à l’intérieur, et présente divers évènements tout au long de l’année.

Le site national historique Dredge N°4 abrite la plus grande drague d’Amérique du nord (deux tiers de la taille d’un terrain de football et huit étages de haut) qui fut construite en 1912.

Les danseuses de cancan et leurs jeux de jambes entraînant à voir au Diamond Tooth Gerties, le plus vieux casino du Canada. Vous y trouverez les fameux spectacles de danse, mais aussi des machines à sous et des tables de jeu.

Free Claim #6 vous propose de plonger vos propres outils dans l’eau de Bonanza Creek, à la recherche de pépites d’or.

Le Musée de Dawson City raconte la Ruée vers l’or, l’histoire des Premières Nations et celle de la police montée du nord-ouest. Très complet.

Le Musée de Jack London est un incontournable, en tout cas pour ceux qui ont lu le fameux romancier américain. Vous trouverez ici la cabane où il a vécu ainsi que le musée qui lui est dédié.

Si vous y êtes durant l’été, ne manquez pas The Greatest Klondiker Contest organisé par Parks Canada. Des comédiens en costume d’époque se succèdent sur scène afin d’interpréter trois personnes ayant marqué la ville par le passé, tout en interagissant avec le public.

Dawson City
Downtown Hotel – Copyright : Philip Morton

N’oubliez pas de faire un tour au Downtown Hotel pour boire le fameux Sourtoe Cocktail, un shooter d’alcool avec un orteil dedans. La légende raconte que le premier orteil appartenait à un mineur qui travaillait dans la région. Ce dernier aurait dû couper son gros orteil après se l’être gelé lors d’un blizzard, afin de prévenir la gangrène. Ses frères l’auraient conservé dans une jarre remplie d’alcool pour témoigner de cette dure journée. Après plusieurs décennies, l’orteil aurait été retrouvé dans une cabane abandonnée.

Depuis, le Sourtoe Cocktail est devenue une tradition. Si vous souhaitez vivre ce rite de passage, demandez à parler au capitaine River Rat au Downtown Hotel pour lui commander un « Sourtoe Cocktail ». Vous pourrez choisir l’alcool que vous aimez, mais traditionnellement le Sourtoe Cocktail se boit avec du Yukon Jack (whisky). La règle : « You can drink it fast, you can drink it slow… but your lips must touch the toe ». Ainsi vous deviendrez membre du Sourtoe Cocktail Club !

Dawson City est aussi un endroit idéal pour voir les aurores boréales. Consultez la prévision des aurores aux alentours de Dawson City, le spectacle est à couper le souffle.

Où dormir à Dawson City ?

Vous trouverez plusieurs bed&breakfast dans la ville, ainsi que des hôtels et campings pour ceux qui souhaiteraient planter leur tente. Notre sélection à la fin de cet article.

Comment s’y rendre ?

En voiture

Deux autoroutes relient Dawson City. La première est l’autoroute de Klondike, reliée à Whitehorse, la capitale du Yukon. Celle-ci est ouverte toute l’année et bien entretenue.

La deuxième est l’autoroute Top of the World qui est reliée à Taylor Highway en Alaska. Préparez-vous à vous arrêter à la frontière de Little Gold / Poker Creek. Le TOTW est généralement ouvert de mai à mi-septembre de 8h à 20h, selon les conditions de la route et de la rivière.

Vous devrez emprunter le ferry (ouvert de mi-mai à mi-septembre 7jours/7 et 24h/24) qui relie West Dawson à Dawson City l’été, tandis que les résidents traversent sur le fleuve gelé l’hiver.

Pour connaître les conditions en fonction de votre période d’arrivée, consultez le site 511yukon.

En avion

Air North offre un service régulier d’avions pour le Yukon, partant de Vancouver, de Kelowna, de Calgary, d’Edmonton, d’Ottawa et de Yellowknife. Elle propose également des vols réguliers entre Whitehorse et Dawson City.

Nos conseils d’hébergement du petit prix au coup de cœur

Un hôtel avec un excellent rapport qualité prix

Canada’s Best Value Inn – Downtown Hotel Dawson City

Un grand hôtel que l’on voit de loin avec sa façade rouge et son architecture très western. Situé à quelques minutes du centre d’information des visiteurs, cet établissement convivial permet de couvrir toute la ville à pied. On l’apprécie aussi pour son décor typique, son personnel accueillant et son atmosphère particulière. Les chambres y sont confortables et parfaitement équipées. L’hôtel comprend également un restaurant, un salon, ainsi qu’une boutique de souvenirs. Sachez enfin que c’est ici que vous pourrez déguster le fameux cocktail Sour Toe. En savoir plus

Notre coup de cœur

Dawson Lodge

Simple mais efficace, cet établissement propose des chambres modernes, propres et confortables, toutes bénéficiant d’une salle de bain privative. On apprécie également les petits bonus tels que le café, le thé et les petits encas mis à disposition. Si vous avez besoin de conseils sur la ville et les activités disponibles, le personnel se fera un plaisir de vous renseigner. En savoir plus

Notre choix d’hébergement petit prix

Bonanza Gold Motel

Si vous cherchez un petit motel pas trop cher pour une nuit, fonctionnel et relativement confortable, le Bonanza devrait tout à fait correspondre à vos attentes. les chambres sont simples mais comprennent tout de même un réfrigérateur ainsi qu’un micro-ondes. Pratique également, la station service située juste à côté. En savoir plus

Livres recommandés
Guides de voyage indispensables sur le Québec et le Canada recommandés par JeParsAuCanada.com

- Guide du Routard Québec 2020 -2021 : Le guide incontournable !
- Guide Lonely Planet Québec 2019 : La référence par la richesse de son contenu
- Guide Lonely Planet l'essentiel du Canada : Les incontournables du Canada
- Guide du Routard Montréal 2020 -2021 : Guide complet pour découvrir la ville

Livres et cartes indispensables sur le Québec et le Canada recommandés par JeParsAuCanada.com

- Guide de survie des européens à Montréal : Pratique, instructif et drôle
- Le Québec en camping : 150 Adresses par régions des meilleurs campings
- Petit livre du parler Québécois : Indispensable pour bien comprendre nos cousins !
- 1000 mots indispensables du Québécois :Un petit livre bien utile à tout petit prix
- Québec, 50 itinéraires de rêve ! : Pour préparer son voyage
- Road Book Canada 2018 : Organisez votre voyage au Canada pour pas cher
- Cartes Canada et Québec : Régions, villes et provinces

Livres recommandés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.