Promenade des Glaciers : exploration de Jasper à Banff

Assurances PVT Canada

La Promenade des Glaciers est une route reliant Jasper et Banff, les deux parcs nationaux les plus réputés des Rocheuses canadiennes. Cette « Icefields Parkway » ou route 93 promet une escapade riche en paysages grandioses et incomparables ! Elle regroupe ce que les Rocky Mountains ont de plus beau à offrir : des glaciers ancestraux, des rivières turquoise, des montagnes acérées ou encore des cascades qui scintillent comme des diamants au soleil…

En quelques mots, préparez-vous à un voyage qui ne manquera pas de vous faire fondre ! Que votre destination finale soit Jasper ou Banff, l’expression « ce n’est pas le but qui compte, mais le chemin parcouru » va prendre tout son sens !

Avant le départ pour la Promenade des Glaciers

Vous pouvez indifféremment choisir de commencer votre route en partant de Banff ou de Jasper. Les paysages restent majestueux des deux côtés, rassurez-vous. Mais pour être sûrs de ne rien manquer, beaucoup s’octroient le plaisir de faire l’aller-retour

Quoi qu’il en soit, il est infiniment préférable de prévoir cette excursion en été ou, à la limite, au printemps. En hiver, la Promenade des Glaciers est bien souvent impraticable ou tout simplement fermée à cause des conditions climatiques extrêmes des montagnes Rocheuses. Par conséquent, les touristes profitent de juillet et août pour la parcourir.

Résultat : plus de 200 000 véhicules la traversent pendant ces deux mois. Ne vous attendez donc pas à vous retrouver seul face à ces chefs d’œuvre de Mère Nature comme dans « Into the wild » !

Les différentes options pour parcourir la Promenade des Glaciers

Tout d’abord, vous pouvez tout à fait louer une voiture, si vous n’en avez pas déjà une sous la main. C’est peut-être la meilleure solution pour ceux qui veulent voir le plus de choses tout en allant à leur rythme.

Par contre, pensez absolument à faire le plein d’essence avant de partir : une seule et unique station se trouve sur le parcours, au croisement avec la rivière Saskatchewan, et les prix y flambent ! Certes, une panne d’essence serait la parfaite excuse pour s’attarder dans ces décors enchanteurs, mais le dépanneur risque de se faire désirer un bon bout de temps… 

Sinon, des visites guidées sont organisées tous les jours d’été et vous permettront de découvrir les points touristiques les plus importants du Icefields Parkway. Beaucoup de compagnies organisent des excursions à bord de leur « Snowcoach », sorte de bus conçus spécialement pour les régions montagneuses et enneigées.

Promenade des Glaciers
Athabasca Glacier in the Columbia Icefield Jasper

Enfin, il n’est pas rare d’apercevoir, tout au long de la Promenade des Glaciers, des cyclistes qui veulent gagner le droit de voir ces paysages à la sueur de leur front ! À vélo, les 230 kilomètres qui constituent la promenade s’effectuent généralement en 3 jours. Notez que la route est parsemée de campings équipés qui vous permettront de jouir d’un repos bien mérité.

Pour ceux qui sont en voiture, restez prudents et souvenez-vous que des cyclistes peuvent jaillir à tout moment d’un virage (bien que les lacets aient été volontairement évités pour limiter les accidents). De même, emprunter la Icefields Parkway vous donnera certainement l’occasion d’apercevoir quelques animaux dans leur habitat naturel. Caribous, renards, ours, élans… C’est officiel, vous êtes bien au Canada ! Attention donc à ces animaux sauvages, eux ne savent pas lire les panneaux « DANGER » et n’ont d’autre choix que de vous accepter sur leur territoire. Veillez donc à être vigilant pour eux !

Pris entre l’eau et la glace…

Vous voilà maintenant prêt à parcourir l’une des plus belles routes du Canada et, incontestablement, du monde et à en prendre plein les yeux ! La Promenade des Glaciers en elle-même ne prend que 3 heures de route en temps normal, mais comptez une bonne demi-journée : cela vous laissera le temps de vous arrêter et d’apprécier ces paysages encore à l’état brut.

Pendant votre périple, vous aurez une vue spectaculaire sur le champ de glace de Columbia. Il est constitué de plusieurs glaciers et vous accompagnera sur une bonne partie du chemin !

Le glacier Athabasca est le plus connu et le plus visité d’entre tous. Il est situé à la sortie du parc national de Jasper et est facilement accessible à pied. Attention cependant, de nombreuses crevasses sont dissimulées dans la roche et ont déjà coûté la vie à des touristes mal préparés. Cela dit, le glacier Athabasca est sans aucun doute le grand incontournable de votre découverte si vous êtes correctement équipés. Mais pressez-vous d’aller admirer cette merveille : le glacier a diminué de moitié en un siècle à cause du réchauffement climatique et risque bien de disparaître !

Promenade des Glaciers
Athabasca Fälle

Un peu plus haut, près de Jasper, se trouvent les chutes d’eau Athabasca. Elles ne vous impressionneront certainement pas pour leur hauteur mais plutôt pour leur puissance !

Les chutes de Sunwapta découlent elles aussi du glacier Athabasca. Plus impressionnantes que les chutes Athabasca, elles se trouvent à environ 25 minutes de ces dernières, un peu plus loin sur la Icefields Parkway. Elles sont en fait constituées de deux chutes et, bien qu’elles ne soient pas très longues, elles sont elles aussi étonnamment puissantes, en particulier au printemps lorsque la glace fond et laisse s’échapper des torrents d’eau !

Toujours du côté de Jasper, vous pourrez admirer les Tangle Falls : cascades enchanteresses surtout lorsqu’elles sont gelées et qu’elles semblent figées dans le temps !

Enfin, le « Weeping Wall » ou « mur qui pleure » est une attraction qui plaît généralement aux touristes. En hiver, il est recouvert de glace et se transforme en mur d’escalade. Mais dès que les premières chaleurs se font sentir, la glace fond et, naturellement, se transforme en une eau qui s’écoule impétueusement de la roche. Vous n’aurez pas besoin de chercher Weeping Wall puisqu’il est visible depuis la route et, lorsque le phénomène se produit, il est immanquable !

Promenade des Glaciers
Peyto Lake, Banff National Park, Canada

Une multitude de rivières et de lacs vous attendent sur votre chemin. La vallée Mistaya, qui renferme le canyon du même nom, propose d’agréables chemins de randonnée qui, comme à l’accoutumée, ne manqueront pas de vous offrir des paysages hors du commun. Il faut marcher environ 500 mètres depuis la route 93 pour avoir accès au canyon de Mistaya, qui est facilement repérable avec ses parois arrondies. Surtout, méfiez-vous de l’eau qui dort : il est extrêmement profond, même s’il n’en a pas l’air !

Parmi les lacs qui s’écoulent dans la rivière Mistaya se trouve celui de Peyto. Véritable petit bijou de la nature, il fait partie de ces lacs typiquement canadiens à l’eau incroyablement claire et turquoise, et prend la forme d’une tête de loup. C’est certain, vous n’aurez pas besoin d’avoir recours à Photoshop pour impressionner vos amis !

Le lac Bow, lui aussi, dessine la Promenade des Glaciers. Il ne jouit pas d’une couleur aussi renversante que celle du lac Peyto, mais vous pourrez y pêcher, vous baigner et surtout, profiter d’une vue imprenable sur le glacier Crowfoot et la montagne du même nom !

Promenade des Glaciers
Bow Lake sunrise, Banff National Park

Vous vous trouvez désormais à proximité du parc national de Banff, qui fut d’ailleurs le premier de tout le Canada à être créé. Le village de Lake Louise, dont le nom provient du célèbre lac qui s’y trouve, marque le dernier stop officiel de la Promenade des Glaciers. C’est bien sûr l’occasion de jeter un œil au lac Louise et, comme pour le lac Peyto, d’admirer ses eaux étonnamment turquoise et limpides.

Enfin, à l’approche du parc national de Banff, vous apercevrez la Castle Mountain, une chaîne de montagnes qui se trouve à proximité d’un ancien camp d’enfermement où l’on détenait les ukrainiens clandestins… Elle tient son nom de sa ressemblance avec une forteresse en pierre, tout simplement ! Bien qu’elle semble infranchissable vue de loin, la montagne est un lieu de prédilection pour l’escalade et la randonnée, la principale route empruntée par les grimpeurs étant celle de Bass Buttress.

Le plus haut de ses pics, Helena Ridge, s’élève à près de 2900 mètres d’altitude et offre une vue panoramique sur le parc national de Banff et sur les glaciers de la Icefields Parkway !

Promenade des Glaciers

Où dormir ?

Bien qu’il soit tout à fait possible de parcourir la route 93 en moins d’une journée, il est également concevable de passer la nuit sur place. C’est d’ailleurs le choix que font les touristes qui ne veulent vraiment rien manquer !

Plusieurs possibilités de logement s’offrent alors à vous : le camping, sachant que de nombreux emplacements sont disponibles tout au long de la balade.

Quelques hôtels parsèmeront également votre route, notamment au Icefield Centre, au départ de la promenade dans le parc de Jasper. Près de Banff, vous trouverez l’hôtel Glacier View Inn, qui a tout l’air d’une maison perdue dans les montagnes ! Le Num-Ti-Jah Lodge est l’un des hôtels les plus plébiscités par les voyageurs. Il se situe presque à la moitié de la Promenade des Glaciers, sur les rives du lac Bow. À la beauté des paysages qui l’entourent, s’ajoutent un charme pittoresque et un petit goût d’antan qui plaisent toujours !

1 commentaire

  1. J’aimerai trouver une source documentaire pour citer par exemple que plus de 200 000 voitures parcours la route 93 entre banff et Jasper.
    Merci!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.