La ville de Calgary, découverte du « coeur du nouvel Ouest »

ville de Calgary
Copyright : Michael Muraz
Assurances PVT Canada

En plein milieu des grandes plaines canadiennes, apparaît la ville de Calgary, le « cœur du nouvel Ouest ». Cette ancienne grosse bourgade provinciale à l’image passablement démodée est devenue aujourd’hui l’une des cités les plus dynamiques et les plus modernes du pays. Découverte.

Un peu d’histoire

L’histoire aide considérablement à comprendre l’identité d’une ville et notamment de Calgary. L’agriculture et l’or noir ont en effet un rôle déterminant dans l’évolution et le peuplement de la ville. La région était avant tout occupée par les « Premières Nations », et les Européens ne s’y risquèrent qu’en 1873.

Deux ans après, ils construisirent Fort Calgary, un fort destiné à protéger le commerce de fourrure, à l’endroit où se trouve actuellement la ville.

ville de Calgary
Fort Calgary 

Grande étape : l’arrivée du train et de la Canadian Pacific Railway, en 1883, qui permit à la bourgade de croître considérablement, si bien qu’elle fut reconnue comme ville en 1884. Calgary était entourée de multiples ranchs et devint ainsi la capitale du bétail et de la production de viande.

C’est au XXème siècle que le statut de la ville changea. En 1902, une première poche de pétrole fut découverte non loin de la ville, ce qui attira de nouvelles populations. En 1947, la découverte d’une grande réserve d’or noir toute proche accéléra le développement de Calgary. Enfin, le premier choc pétrolier en 1973 fit connaître à la cité un vrai boom économique et démographique (de 403 000 habitants en 1971, elle passa à 675 000 en 1989). Elle compte aujourd’hui plus d’un million d’habitants.

L’histoire de la ville de Calgary lui a forgé une réputation peu flatteuse, une réputation qu’elle traîne encore, mais qui s’améliore nettement. Bâtie autour de l’agriculture, Calgary était à l’origine une cité de cow boys, sans culture ni finesse. L’apparition de l’or noir et l’arrivée en masse de nouveaux riches n’a pas amélioré cette image. Cependant, avec une des croissances économiques les plus fortes du pays, la ville du Far West redore peu à peu son blason et change vite, si vite, que même les Calgarians ont du mal à suivre…

Il y a tout un tas de raisons d’aimer Calgary aujourd’hui : vie nocturne, rodéo, modernité… Du fait d’un dynamisme incroyable, il s’y passe toujours quelque chose. Sans compter les extraordinaires Rocheuses canadiennes, et le fameux Banff National Park, situé à une centaine de kilomètres environ.

Informations pratiques

Météo

Soyez prêt à affronter n’importe quel temps ! Et ce, quelle que soit la période de l’année où vous vous rendez à Calgary. Il a déjà neigé en juin et début juillet. Alors emportez les débardeurs ET les polaires !

Se déplacer dans la ville de Calgary

Il faut être prévenu, le réseau de transport public de Calgary est jugé l’un des pires du Canada : pas très développé, avec des horaires peu étendus. Beaucoup vous conseilleront de prendre une voiture pour vous déplacer, ce qui peut être une mauvaise solution pour plusieurs raisons : plan de la ville pas très compréhensible, parkings très chers, circulation cauchemardesque aux heures de pointe…

Bref, laissez plutôt votre voiture et utilisez les transports en commun ! Vous trouverez des bus ainsi qu’un système de train léger (LRT ou light-rail transit), qui fonctionne de 5 heures du matin à minuit. Le ticket simple coûte 3,30 $ (tarifs 2018) et il est gratuit dans tout Downtown.

ville de Calgary
Calgary Lightrail by Bernard Spragg

La ville  de Calgary est équipée de nombreuses voies cyclables, donc vous pouvez faire du tourisme « vert » à vélo.

Il s’agit d’une agglomération étalée, ce qui limite la visite à pied ! Ceci dit, vous pourrez au moins faire le tour du Downtown, grâce à un fantastique système de chemins souterrains (appelé Plus 15), qui traversent le centre-ville et offrent un abri bienvenu par grands froids.

La ville de Calgary, un lieu de plus en plus culturel

La ville a su développer une vie culturelle relativement importante, faite de musées, de spectacles et autres activités.

Certes, il y a ici moins de musées qu’à Montréal ou Toronto, mais il y en a des très intéressants ! Le Glenbow Museum est l’un des plus grands musées du Canada, avec plus de 20 salles. Il abrite de vastes collections sur l’histoire culturelle de la région, mais aussi d’autres parties du monde.

Les autres sont plus spécialisés : l’Aero Space Museum, le Military Museum et Fort Calgary.

Outre les musées, vous pourrez vous divertir dans d’autres lieux passionnants autour de l’histoire culturelle et naturelle : sur les rives du Glenmore Reservoir se trouve le Heritage Park Historical Village, une des principales attractions touristiques de la ville. Ce parc historique est l’un des plus importants du pays, un vrai musée grandeur nature. Il représente un village de la fin du XIXème siècle/début XXème siècle. La plupart des bâtiments sont d’époque et ont été déplacés pour être présentés ici. D’autres ont été reconstruits pour l’occasion. Toutes les décorations et les costumes sont fidèles à la période. En bref, si vous avez envie de plonger dans la vie du siècle dernier, c’est l’occasion !

Vous pourrez aussi visiter le Calgary’s Zoo Prehistoric Park, un lieu où vous trouverez des animaux et des paysages reconstitués du temps des dinosaures.

Le calendrier des festivals, quant à lui, est un peu moins chargé que dans les autres grandes villes canadiennes, mais reste tout de même assez complet. Parmi les plus importants : Dragon Boat Race, une course de bateau-dragon (tradition asiatique), le marathon de Calgary, le Calgary Folk Music Festival, Shakespeare in the Park (juillet), un festival de théâtre qui a lieu dans Prince’s Island Park, Carifest un festival carribéen, Afrikadey, autour de la culture africain, Barbecue on the Bow, une compétition de barbecue en été (si, si), Taste of Calgary (août), un festival de gastronomie à Eau Claire.

Les parcs et jardins de la ville de Calgary

Pour trouver un peu de tranquillité et de verdure, réfugiez-vous dans un des nombreux parcs de la ville. Nose Hill Park est particulièrement beau et fait partie des plus grands parcs municipaux du Canada. C’est aussi une réserve naturelle qui offre un paysage sauvage. Mais attention, il faut suivre les chemins et ne pas marcher n’importe où !

Bowness Park, situé le long de la Bow River, au nord-ouest du centre, est une superbe destination pour le patin à glace l’hiver, le canoë l’été ou le jogging toute l’année.

Prince’s Island Park : cette île est reliée à la terre par trois ponts ! Les chemins rejoignent généralement ceux de Bow River. Au sud, la rivière a été aménagée en lagon et à l’est, la ville a recréé une zone humide servant d’abri naturel aux oiseaux. De nombreux festivals sont organisés dans ce parc.

ville de Calgary
Prince’s Island Park by Richard Carter

Vous vexerez les Calgarians si vous ne vous souvenez pas des Jeux Olympiques de Calgary, en 1988. Et comme dans toute ville olympique, Calgary a son parc olympique, lieu où se sont déroulées les épreuves du saut à ski, de la luge et du bobsleigh. Les pistes sont d’ailleurs toujours utilisées à des fins d’entraînement. Par ailleurs, il est possible de skier dans le parc en hiver.

Vous aimez les jardins, mais avez envie de fuir le froid ? Rendez-vous tout droit au Devonian Garden, un grand parc en intérieur ! Situé le long de la rue piétonne Stephen Avenue et ouvert en 1977, il a récemment été rénové (à grands coups de dollars). Organisé sur trois étages, il offre un climat contrôlé toujours chaud et abrite des étangs (avec des carpes Koi et des tortues), des cascades, des fontaines, des plantes à foison (près de 20 000, dont 135 espèces tropicales), des ponts, des sculptures et des œuvres d’artistes locaux un peu partout… Un vrai bonheur pour oublier la dureté de l’hiver !

Autres attractions à voir

La ville de Calgary propose d’autres lieux intéressants pour les amateurs de produits frais et de hauteur !

Le Farmers Market propose toute une sélection de produits issus de l’agriculture locale, sans intermédiaires. Musiciens et troupes de spectacles de rue le fréquentent aussi fréquemment.

Au cœur du quartier Eau Claire et adjacent au Prince’s Island Park, le marché couvert Eau Claire propose plus de 60 boutiques et restaurants, ainsi que quelques cinémas. Il y règne une ambiance chaleureuse et festive toujours bonne à prendre.

Inaugurée le 30 juin 1968, la Calgary Tower est devenue le symbole de la ville. Vous pourrez, si vous n’avez pas le vertige, admirer la vue depuis un pont d’observation perché à 160 mètres de hauteur.

L’incontournable Stampede

La ville de Calgary est aussi et surtout LA célèbre destination pour les amateurs de rodéo. En effet, elle abrite le fameux Stampede, un des plus grands rodéos d’Amérique du Nord qui se déroule sur une semaine, début juillet.

Inauguré en 1912 et présenté comme l’un des « meilleurs » rodéos et wild west shows, l’événement attire des milliers de visiteurs chaque année, venant de tout le continent américain. L’ambiance, ou plutôt, la fièvre Stampede, se répand alors sur toute la ville. Il faut le vivre pour comprendre : des foules coiffées de stetson et chaussées de bottes déambulant dans la ville, ne parlant que de rodéo. Tous les quartiers s’y mettent et y vont de leurs animations.

Le Stampede n’est pas seulement une compétition, c’est aussi un immense show autour de la vie du Far West. L’événement inclut effectivement différentes épreuves : courses de Chuck-wagon, bull riding, steer wrestling, mais aussi une foire d’animaux, des concours et un village « indien » contenant de l’artisanat. Yee-hooo!