Ville de Montréal, chaleureuse, cosmopolite, bilingue et multiculturelle

Crédits photo : Slack12
Assurances PVT Canada

Tomber en amour avec la ville de Montréal, c’est presque un postulat pour de nombreux français. Parce que cette ville est tout simplement extraordinairement chaleureuse, dynamique, délicieuse, incroyable, riche, tourbillonnante, romantique, chic, détendue, innovante, cosmopolite, traditionnelle, moderne et historique !

La ville de Montréal a atteint un statut -quasiment- mythique auprès des Français. Interrogez tous ceux qui y sont passé : ils sont inévitablement tombés sous le charme de cette métropole grouillante de vie, petit bout d’Europe américanisé, à l’ambiance à la fois détendue, arty et sophistiquée.

Moins prétentieuse que Paris, plus détendue que New York, plus créative que Toronto, Montréal a su conserver son identité propre sans se soucier des conventions internationales… Ce qui séduit à Montréal quand on y débarque, c’est cet art de vivre unique qui mêle bonne humeur, accessibilité, cosmopolitisme et culture.

Un mélange parfait qui donne immanquablement envie d’y passer quelques jours, voire quelques mois ou encore quelques années ! Une bonne entrée en matière pour les PVT qui s’y précipitent chaque année !

Particularités et points forts

  • On y vit dans le bilinguisme et le multiculturalisme. C’est assurément la ville la plus bilingue du Canada, bien que les francophones sont en nette minorité et ne forment que 23% de la population.
  • On y célèbre la culture : musique, art, nourriture. La capitale culturelle du Canada ? Bien que Toronto la talonne de près sur ce titre.
  • On y vit délicieusement, malgré le froid. Les températures glaciales n’empêchent pas les Montréalais de vivre et de faire la fête, sous terre comme à l’air libre.
  • On s’y déplace à pieds, à vélos ou en transports en commun.

Un peu d’histoire

Les lieux sont occupés depuis un certain nombre de milliers d’années par des peuples amérindiens. On a d’ailleurs retrouvé des traces de culture de maïs et de constructions fortifiées datant de plus de 4000 ans.
Le premier Européen à explorer les lieux fut le fameux Jacques Cartier, considéré le fondateur de la ville de Montréal, trouva, lors de son arrivée en octobre 1535, un village iroquoien sur le mont Royal, Hochelaga, peuplé de plus de 1000 habitants.
Lorsque Samuel de Champlain débarque, quelques 70 ans plus tard et établit un poste commercial sur l’île de Montréal pour échanger des fourrures dès 1611, sur un site initialement nommé Place Royale. C’est le début de la Nouvelle-France.

Ville de Montréal : Plan de Montréal

Le village Iroquoien a disparu, mais les Amérindiens (Iroquois et Mohawks) pratiquent cependant des attaques régulières sur toute nouvelle installation que tentent d’établir les premiers Européens. Elles dureront jusqu’au traité de la Grande Paix de Montréal, en 1701.

Le peuplement de la région est lent. Ce n’est vraiment qu’en 1642 que la colonisation française débute véritablement, avec l’établissement de Ville-Marie, une colonie missionnaire dont le but est d’évangéliser les Amérindiens, puis avec la fondation de la Société Notre-Dame de Montréal.

On fait venir régulièrement pour renforcer la présence européenne de nouvelles vagues de colons depuis la France. Très vite, la société vit de l’agriculture et surtout, de la traite des fourrures.

Mais la région ne restera pas longtemps française : la guerre de la Conquête entre Français et Britanniques débute en 1754 et ralentit considérablement le développement de la ville tout en favorisant la construction de forts. C’est la victoire britannique, en 1759, lors de la bataille des plaines d’Abraham (Québec), qui marque la fin de la Nouvelle-France. L’anglais s’impose, le Parlement du Canada-Uni est instauré, les écossais et Anglais s’installent petit à petit et la ville se développe considérablement.

La ville prend de plus en plus d’importance du fait de sa position stratégique dans la traite des fourrures, puis s’industrialise et se tertiarise. La place de la ville de Montréal reste dominante dans tout le Canada, tant que l’ouest n’est pas conquis et développé. Vers la moitié du XXe siècle cependant, Toronto surclasse la ville de Montréal en termes d’influence, sur le territoire canadien. C’est une période de relatif déclin, qui va cesser dès la fin des années 90.

Île de Montréal
1665 : 600 habitants
1700 : 2 969 habitants
1760 : 8 300 habitants
1791 : 18 000 habitants

Ville de Montréal
1801 : 8001 habitants
1851 : 57 715
1901 : 325 653
1951 : 1 021 520
2001 : 1 039 534
2011 : 1 649 519

À savoir

Climat

On le sait tous, il fait froid à Montréal donc il faut s’équiper correctement. Bien habillé, l’hiver vous semblera un peu long certes, mais pas trop rude. De juin à septembre, la ville éclos comme une fleur, les gens déferlent tous dans la rue, les terrasses de café sont pleines, de jour comme de nuit (soir), et les festivals se multiplient.

Ville de Montréal : Condo hiver

Pour avoir une idée des températures moyennes, voici (non, ce n’est pas invivable !)
– janvier : -10 à 20°C
– avril : 5°
– juillet : 20 à 25°C
– octobre : 8°C
– décembre : -5 à -15°C

Se déplacer

Montréal est la ville des piétons et des transports en commun. Elle serait en effet la ville la moins motorisée du Canada, un bon point ! Vous avez le choix pour vous déplacer :

  • à pieds, toute l’année. C’est possible grâce à un grand nombre de galeries souterraines qui vous permet de visiter en extérieur et en intérieur.
  • à vélo avec le système BIXI (système de location temporaire de vélo comme on en trouve dans toutes les grandes métropoles aujourd’hui).
  • en bus, avec un réseau développé de 192 lignes.
  • en métro, un réseau étendu et très simple, avec 4 lignes et 68 stations.

Pour en savoir plus, consultez notre article sur « Les transports en commun à Montréal« .

Visiter la ville de Montréal

Les « sites touristiques » à ne pas manquer : vous les retrouverez dans tous les guides, donc on ne va pas s’étendre.

  • Plateau Mont Royal : partez explorer la colline de la ville et vous aurez non seulement un bol d’air frais mais aussi un panorama inégalé et à 360° sur la ville.
  • Sainte Catherine, la plus longue rue commerciale de la ville (10kg), où vous pourrez faire votre shopping. Vous y trouverez le Village gai, le quartier du Red Light, le futur quartier des spectacles et la Vitrine culturelle de Montréal.
  • Vieux Montréal (Ville-Marie) : pour plonger dans l’histoire de la ville. C’est en effet LE quartier historique, avec un patrimoine architectural unique et des animations dans les rues. Vous y trouverez la fameuse place Jacques Quartier, centre du quartier, ainsi que la place d’Armes, l’Hôtel de Ville, quelques musées et de très vieux bâtiments illustres et représentatifs : Maison Pierre du Calvet, la Basilique Notre-Dame de Montréal ou encore le premier gratte-ciel de la ville.
  • Vieux Port : site touristique réaménagé qui regroupe plusieurs activités nautiques (baignade, ski nautique, patinoire en hiver, etc.), des parcs, la tour de l’horloge, un port. C’était autrefois le centre économique de la ville.
  • Village Saint-Denis, recouvre une rue très animée au cœur du Plateau de Mont-Royal : endroit « in », avec cafés, restaurants, clubs, boutiques tendances, ateliers d’artistes…
  • Downtown : buildings et vieilles églises s’y côtoient, comme sur les cartes postales. Un peu impersonnel, mais on y fait du shopping, on visite des musées. On y trouve aussi les universités Mc Gill et Concordia et c’est la porte d’entrée vers le Parc du Mont-Royal.

Ville de Montréal

  • Quartier latin, le Village : le quartier où résidait l’intelligentsia francophone montréalaise. C’est aujourd’hui une zone chic qui comporte des parcs agréables (square Viger), ainsi que de nombreux restaurants, boutiques, cafés, pubs, le théâtre Saint-Denis, la Grande Bibliothèque de Montréal, la cinémathèque et l’université UQAM…
  • Parc Jean Drapeau avec les îles Saint-Hélène et Notre-Dame, où vous trouverez la Biosphère, la Ronde, un parc d’attraction dérivé de l’Exposition universelle de 1967.

Pour en savoir plus, consultez notre article sur « Les différents quartiers de Montréal« .

À faire absolument

  • Les tam-tams du dimanche, dans le parc Mont-Royal, au pied du monument George-Etienne Cartier. Des centaines, des milliers de montréalais (plutôt tendance jeune) se réunissent pour jouer du jumbe, danser et jouer (frisbee…). Ambiance hippie et bonenfant assurée, à faire, en été. Passez l’après-midi (de 13h à la tombée de la nuit) et laissez-vous gagner par le rythme des tam-tams, apportez un pique-nique, à boire et enjoy !
  • Balade le long du Canal Lachine
  • Sortie à vélo au Vieux-Port
  • Une sortie patins à glace en plein air (en hiver bien sûr)
  • Du shopping à Sainte-Catherine
  • Un resto chinois, un grec
  • Un verre à Saint-Denis ou au Quartier Latin
  • Un spectacle du Cirque du Soleil (en été, ils installent un chapiteau au Vieux-Port)
  • Un baignade dans le Saint-Laurent
  • Un des nombreux festivals

La ville de Montréal est bilingue

La ville de Montréal serait la ville la plus bilingue du Canada. Depuis sa création (bientôt 375 ans), elle est avant tout une cité biculturelle, un croisement heureux entre l’Europe et l’Amérique, où l’on parle –presque– autant français qu’anglais, où l’on trouve des influences anglaises, américaines et françaises. Pendant longtemps, le boulevard Saint-Laurent marquait la frontière entre les deux communautés (anglophones à l’ouest, francophones à l’est). Aujourd’hui, la population est plus brassée et la ville est plutôt quadrillée sur des critères économiques.

Ceci dit, l’influence française perd progressivement du terrain. Aujourd’hui, 65% de la population métropolitaine se revendique de culture et langue française, ce qui n’est pas rien. Mais si l’histoire est indéniablement française en partie, la culture américaine s’impose de plus en plus.

Et face à l’avancée anglophone, la communauté francophone s’organise, depuis des dizaines d’années. Hyper active, elle développe une culture unique et foisonnante dans tous les domaines : art, musique avec la tradition des chansonniers, cirque (le fameux Cirque du Soleil), littérature (la ville compte un fabuleux Salon du Livre où la littérature francophone est très bien représentée)…

La ville cosmopolite

La ville de Montréal est un exemple heureux de ce que peut donner le cosmopolitisme : un joyeux méli-mélo culturel, qui a su s’inspirer d’influences du monde entier pour créer une ville du XXIe siècle, multi-culturelle, où tout le monde peut se sentir chez soi.

Montréal a toujours été, et est encore, est une ville d’immigration. La ville parvient à intégrer toutes les communautés, chacun y a sa place tout en pouvant s’exprimer librement. Elle accueille en effet depuis des années des populations du monde entier, arrivées par vagues successives : 120 communautés culturelles se côtoient de façon très pacifique (italiennes, chinoises, portugaises, haïtiennes…), on y parle 75 langues différentes. 28 % de la population de la ville seraient d’ailleurs né à l’étranger.

Une simple promenade dans la ville vous donnera une idée, entre les langues que vous entendrez et les quartiers que vous traverserez (Chinatown, entre le Vieux Montréal et Downtown, Little Italy, c’est comme un petit tour du monde !).

Pourquoi une telle attraction? Montréal reste encore une terre d’accueil qui offre des opportunités rares, en termes de travail, de qualité de vie et d’espace.

La ville des gastronomes

Les adresses gastronomiques ne manquent pas. Du fait des différentes influences du monde entier présentes dans la ville, on peut très facilement trouver toutes sortes de cuisine et déguster un curry, des sushis, un Bo-Bun, un hamburger ou un coq au vin, etc. De bonnes tables et même d’excellentes tables, variées, du monde entier. Vous avez l’embarras du choix et vous aurez du mal à venir à bout de chacune des excellentes adresses.
Les quatre marchés de la ville regorgent de produits frais (Lachine, Atwater, Jean-Talon et Maisonneuve) et on trouve aussi des marchés de quartier : fleurs, plantes, fruits et légumes, fromages, viande, pains et viennoiseries, poissons ou encore produits d’épicerie et produits du monde entier.
Il existe même des fermes qui s’installent dans la banlieue de Montréal et qui cultivent des fruits et légumes sur des toits d’entrepôts, en toutes saisons car les cultures sont couvertes et « climatisées », pour pouvoir fournir les Montréalais en légumes frais.

À la découverte du patrimoine architectural de Montréal

Tout semble harmonieux et cohérent, pourtant la ville est très éclectique, issue des influences à la fois françaises et britanniques, et de plus en plus américaine, au grand regret de beaucoup de Montréalais.

Montréal est en effet une ville à la fois traditionnelle et moderne, qui a traversé l’histoire en conservant des petits bouts de chacune des périodes historiques.

Ville de Montréal : Quartier Sainte Catherine

Crédit photos :  Nyko18

L’architecture de la ville de Montréal est célèbre, mêlant à la fois églises victoriennes et buildings de glace, vieilles maisons de bois et immeubles modernes. On peut facilement apprécier le gap entre le Vieux Montréal et Downtown. On trouve ici et là un peu d’art déco, les constructions de pierre, des gratte-ciel, beaucoup d’églises, des bâtiments classiques.

Si cela vous intéresse, il existe des toursVisite Design Montréal, itinéraire architectural, ou les ArchitecTours de Kollectif.net.

La ville de Montréal, capitale culturelle du Canada ?

On parle souvent de Montréal comme capitale culturelle, et pour cause. Sa vitalité dans ce domaine est bien connue. Parce que, soyons chauvins, oui, la culture française se défend, plus elle est attaquée par l’américain, plus elle lutte et se renforce : radio, cinéma, musique (notamment avec les chansonniers et ses héritiers), arts visuels, théâtre et danse. Outre cette concurrence riche et fertile, la ville a su développer une culture globale qui donne à la ville une identité unique, à travers une vie culturelle intense, héritée des influences anglaises et françaises, mais aussi internationales.

Les institutions sont actives et nombreuses (12 maisons de la culture pas moins), la place des Arts (avec cinq salles de spectacles, un superbe musée d’art contemporain), des festivals à foison, quelle que soit la période de l’année et pour tout, que vous soyez passionné de musique, d’art contemporain ou de science fiction, vous trouverez votre bonheur. Parmi les plus prestigieux : Festival International de Jazz de Montréal, le Festival Montréal en Lumière, les FrancoFolies de Montréal et depuis 2010 le Festival Juste pour rire.

Promenez-vous dans la ville de Montréal lors d’un de ces événements et vous découvrirez ce qu’est la bonne humeur québécoise légendaire. Il existe un festival pour tout, quelle que soit la période de l’année.Poursuivez votre découverte de cette ville si chaleureuse en lisant nos articles sur Montréal :

Bons-plans-montreal
Chien-chat-a-montreal-mode-demploi
Ete-montrealais-festivals
Feter-halloween-a-montreal

Envie de nature, de vous ressourcer à l’écart de la ville ? A 30 kms de Montréal, se trouve la région de Lanaudière, havre de paix et de nature.

Nos conseils d’hébergement du petit prix au coup de cœur

Un hôtel avec un excellent rapport qualité prix

Hotel Ambrose

Cet hôtel de style victorien a été entièrement rénové, pour un résultat très réussi ! La vibe y est résolument jeune et branchée, à l’image de la clientèle. Dans les chambres, on aime la déco épurée et dans les tons blancs, réchauffée par le parquet et les murs en briques. Une station de métro se trouve à quelques minutes à pied. Belle adresse. En savoir plus

Notre coup de cœur

Le Nouvel Hotel

Le Nouvel Hôtel propose des chambres chaleureuses, qui misent sur le confort et l’authenticité. Les lits sont très grands, et les matelas mous à souhait. Des chambres familiales et d’autres dotées d’une kitchenette sont disponibles dans cet établissement de grand standing. Piscine, salle de sport et spa font partie des aménagements proposés. En savoir plus

Notre choix d’hébergement petit prix

Hotel Victor

Ici, vous trouverez des tous petits prix pour des chambres pouvant accueillir de 1 à 3 personnes. Certes, la décoration est rudimentaire et les équipements ne sont pas dernier cri, mais la literie est suffisamment confortable et l’emplacement est idéal. En savoir plus

Crédits photo : Slack12

Votez pour cet article
Livres recommandés
Guides de voyage indispensables sur le Québec et le Canada recommandés par JeParsAuCanada.com

- Guide du Routard Québec 2019 : Le guide incontournable !
- Guide Lonely Planet Québec 2019 : La référence par la richesse de son contenu
- Guide Lonely Planet l'essentiel du Canada : Les incontournables du Canada
- Guide du Routard Montréal : Guide complet pour découvrir la ville

Livres et cartes indispensables sur le Québec et le Canada recommandés par JeParsAuCanada.com

- Guide de survie des européens à Montréal : Pratique, instructif et drôle
- Le Québec en camping : 150 Adresses par régions des meilleurs campings
- Petit livre du parler Québécois : Indispensable pour bien comprendre nos cousins !
- 1000 mots indispensables du Québécois :Un petit livre bien utile à tout petit prix
- Québec, 50 itinéraires de rêve ! : Pour préparer son voyage
- Road Book Canada 2018 : Organisez votre voyage au Canada pour pas cher
- Cartes Canada et Québec : Régions, villes et provinces

Livres recommandés
PARTAGER

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.