Réserve de Parc National de Nahanni : merveille au patrimoine mondial

réserve de parc national de nahanni
Assurances PVT Canada

Pour faire l’expérience du nord sauvage, direction les Territoires du Nord-Ouest et plus précisément la réserve de Parc National de Nahanni. Entre cascades, canyons, rivières et sources chaudes, ce parc reculé et préservé ne lésine pas sur les moyens pour nous en mettre plein la vue.

Réserve de Parc National de Nahanni : quelques données

  • Niché dans les Territoires du Nord-Ouest, non loin de la frontière avec le Yukon, Nahanni est un parc naturel intact qui s’étend sur 30 000 km², ce qui fait de lui le deuxième plus vaste du pays.
  • Le parc fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1978.
  • La rivière Nahanni-Sud, sous-affluent du fleuve Mackenzie, s’écoule sur 540 km et traverse le Nahanni du nord au sud.
  • Les Monts Mackenzie, chaîne de montagnes qui forme la frontière entre le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest, servent de splendide arrière-plan au parc.
  • La réserve de Parc National Nahanni reçoit environ 3 500 visiteurs par an, ce qui est assez peu et s’explique par sa situation géographique assez reculée.
  • En 2013, National Geographic a fait paraître le parc dans le top 10 des meilleures destinations pour une escapade.réserve de parc national de Nahanni

Un peu d’histoire de la réserve de Parc National de Nahanni.

À l’origine, ces territoires étaient occupés par des Amérindiens de l’ethnie des Dénés. Il s’agissait plus précisément de la tribu disparue des Nahas, des nomades dont les Navajos seraient les descendants. Ils exploitaient toutes les ressources de la région, vivant principalement de la pêche et de la chasse. Ils étaient également connus pour leur tendance à braquer les colonies implantées à basse altitude.

Au 18ème siècle eurent lieu les premiers contacts entre les Dénés, devenus sédentaires, et les colons européens, en particulier lors de l’exploration du fleuve Mackenzie par le Britannique Alexander Mackenzie et son équipe. Un siècle plus tard, la région devint un endroit clé dans la traite de la fourrure, les Dénés descendant chaque hiver la rivière Nahanni-Sud en bateau pour négocier et vendre leur butin aux Européens.

Comment s’y rendre ?

L’accès à la réserve de Parc National de Nahanni est assez difficile, mais sa découverte n’en est que plus gratifiante. Première chose à savoir : le parc n’est pas accessible en voiture et n’est traversé par aucune route.

Le village de Fort Simpson (qui se trouve lui-même à 630 km de Yellowknife) constitue sa porte d’entrée, mais il faut encore parcourir, en hydravion, les quelques 150 km qui le séparent des points d’amerrissage au sein du parc. L’hydravion vous emmènera aux chutes Victoria, en plein cœur du parc, ou au Lac Glacier, au pied des Monts Logan.

Autre solution, plus économique : louer une embarcation depuis Fort Simpson et descendre la rivière Nahanni-Sud sur environ 140 km jusqu’à Nahanni Butte.

À noter : il est inconcevable de vouloir se rendre à pied dans le parc, cela prendrait des semaines. Quoi qu’il en soit, votre arrivée dans la réserve de Parc National de Nahanni se fera à la sueur (d’adrénaline ou d’effort) de votre front. Comme toujours, le Grand Nord se mérite.

réserve de parc national de Nahanni

À ne pas manquer dans la réserve de Parc National de Nahanni

Faire du canoë le long de la rivière Nahanni-Sud, qui définit les paysages du parc. Ses eaux sont particulièrement turbulentes et sont navigables uniquement de juin à septembre. Certains de ses rapides sont absolument déconseillés aux débutants, renseignez-vous bien au Visitor Center du parc.

Survoler les chutes Victoria en hydravion ou en hélicoptère. Avec leurs 96 m, elles sont tout de même deux fois plus hautes que les chutes du Niagara. La rivière Nahanni-Sud y plonge avec un panache fracassant. Elles sont séparées en deux par le gigantesque Mason’s Rock.

Prendre un bain dans les sources thermales, dont celles de Kraus ou de Rabbitkettle. C’est l’activité volcanique à l’origine des montagnes qui rend, aujourd’hui encore, leurs eaux agréablement tièdes même en plein hiver.

Admirer le cirque des Parois Impossibles, série de falaises isolées dans les Monts Logan. Ces parois granitiques verticales sont réputées et redoutées dans le monde de l’alpinisme. La tour de la Fleur de Lotus, gigantesque obélisque de 700 m, culmine à 2 500 m d’altitude.

Faire une randonnée autour des quatre gigantesques canyons qui se dessinent autour de la rivière Nahanni-Sud. Le plus profond d’entre eux offre une plongée de 1000 m.

Profiter de la faune incomparable de la réserve de Parc National de Nahanni : des ours, des pumas, des orignaux, des lynx, des chèvres, des renards, sans compter les milliers d’oiseaux, issus de 180 espèces différentes, qui ont élu domicile dans ses forêts.

Nos conseils d’hébergement du petit prix au coup de cœur

Il n’y a pas d’hôtels qui soient situés juste à la sortie du parc. Les hébergements les plus proches se trouvent dans la ville de Whitehorse, dans la province voisine du Yukon, qui constitue un bon pied-à-terre. Voici notre sélection :

Un hôtel avec un excellent rapport qualité prix

Elite Hotel

En plein coeur de Whitehorse, cet hôtel pratique des prix intéressants et est sans doute l’option la plus économique qui s’offre au voyageur ne souhaitant pas partager sa chambre ou sa salle de bains. Les chambres sont propres, confortables et comprennent toutes un micro-onde et un frigo. Si vous souhaitez diner sur place, le restaurant de l’hôtel propose une cuisine italienne. En savoir plus

Notre coup de cœur

Copper Ridge B&B

Cette jolie demeure abrite une suite tout confort, située légèrement à l’extérieur de Whitehorse. Elle conviendra parfaitement aux voyageurs indépendants désireux de vivre l’aventure canadienne en totale liberté. La suite comprend une cuisine, un salon et est dotée de sa propre entrée. Par contre, contrairement à ce que l’intitulé laisse entendre, il n’y a pas de petit déjeuner. En savoir plus

Notre choix d’hébergement petit prix

Beez Kneez Bakpakers

Cette auberge est le repaire des backpackers, ni plus ni moins, comme l’atteste son nom. Il comprend des lits en dortoirs et des chambres pour trois personnes, idéales pour les familles. Les lits superposés sont en bois, et donc relativement confortables et silencieux. La salle de bains est à partager, de même que la cuisine et le coin salon/bibliothèque. En savoir plus

5 (100%) 2 vote[s]
Livres recommandés
Guides de voyage indispensables sur le Québec et le Canada recommandés par JeParsAuCanada.com

- Guide du Routard Québec 2019 : Le guide incontournable !
- Guide Lonely Planet Québec 2019 : La référence par la richesse de son contenu
- Guide Lonely Planet l'essentiel du Canada : Les incontournables du Canada
- Guide du Routard Montréal : Guide complet pour découvrir la ville

Livres et cartes indispensables sur le Québec et le Canada recommandés par JeParsAuCanada.com

- Guide de survie des européens à Montréal : Pratique, instructif et drôle
- Le Québec en camping : 150 Adresses par régions des meilleurs campings
- Petit livre du parler Québécois : Indispensable pour bien comprendre nos cousins !
- 1000 mots indispensables du Québécois :Un petit livre bien utile à tout petit prix
- Québec, 50 itinéraires de rêve ! : Pour préparer son voyage
- Road Book Canada 2018 : Organisez votre voyage au Canada pour pas cher
- Cartes Canada et Québec : Régions, villes et provinces

Livres recommandés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.