Le temps d’un weekend à Seeley’s Bay

parc provincial frontenac
Copyright : Adeline de Oliveira
Assurances PVT Canada

En route pour un weekend du côté de Seeley’s Bay, un endroit peu connu et qui pourtant vaut largement le détour. Entre le village on ne peut plus charmant et les milles lacs alentours, cette partie de l’Ontario offre de belles découvertes.

Le village de Seeley’s Bay

Seeley’s Bay se situe dans l’est de l’Ontario, sur la fameuse Rideau Heritage Route, une route panoramique longeant le canal Rideau, mais surtout une voie navigable historique. Cet itinéraire alterne entre campagne et petits villages pittoresques.

La « baie » de Seeley, créée aux alentours de 1832, devint rapidement un port dans lequel s’arrêtaient régulièrement les bateaux à vapeur parcourant le Canal.

Aujourd’hui, c’est un lieu particulièrement apprécié pour son charme, sa quiétude et pour les diverses activités proposées tout autour. Les vacanciers profitent généralement de la quiétude de l’endroit et se rendent à Kingston ainsi qu’à Gananoque, de plus grandes villes qui offrent un vaste choix de boutiques, de restaurants et d’activités.

À Seeley’s Bay, vous trouverez de nombreux chalets, hôtels et campings pour vous loger. L’été est parfait pour y pratiquer des activités nautiques sur les différents lacs, mais aussi de la pêche, du golf, du cyclisme et de la randonnée.

Un cottage au bord de l’eau

Au départ de Montréal, il faut compter environ 3h de voiture pour arriver à destination. La petite route pour arriver au AirBNB est tout bonnement superbe. Il s’agit d’un enchevêtrement de lacs et de forêts, de maisons avec chacune leur ponton et au moins une embarcation à l’eau.

procrastination bay cottage
Copyright : Adeline de Oliveira

Nous arrivons enfin à Procrastination Bay Cottage. Le lieu porte son nom à merveille : une maisonnette au milieu d’une immense pelouse avec accès direct au lac, jacuzzi, plancha, coin extérieur pour le feu, hamac, ponton et le choix de plusieurs embarcations mises à disposition des hôtes. L’endroit est paisible, parfait pour ceux qui, comme nous, recherchent une escapade nature en dehors de l’agitation citadine. L’intérieur est tout aussi complet que l’extérieur avec tout le confort nécessaire et même une paire de jumelle pour observer les oiseaux ou autres animaux de la région.

Premier jour : randonnée au parc régional de Frontenac

Le Parc provincial de Frontenac, créé en 1987, appartient à la région du Grand lac Saint-François et s’étend sur près de 155km2 et 5230 hectares. C’est une zone située au-dessus d’une ancienne crête de granit reliant le bouclier canadien (« Canadian Shield ») à la chaîne de montagnes des Adirondack. Cette caractéristique géologique est connue sous le nom de Frontenac Arch, qui occupe une région en Ontario où cinq types de forêts différentes convergent, ce qui entraîne une plus grande diversité d’espèces.

Le parc est divisé en deux : le secteur Sud et le secteur Saint-Daniel. Outre ses indéniables atours, il permet aussi de préserver une bonne partie du patrimoine naturel et historique de la région.

Sachez que le parc est accessible à l’année mais qu’aucun service n’est offert sur place durant la saison hivernale.

Les richesses naturelles du parc

PartenaireAssurances PVT Canada

Le parc de Frontenac jouit d’une faune et d’une flore à la fois abondantes et diversifiées. Si vous aimez observer les oiseaux, vous serez servis avec plus de 200 espèces à observer !

Entre les collines verdoyantes de feuillus, les lacs, les étangs, les marais, les ruisseaux et la forêt de conifères, vous pourrez également apercevoir de nombreux mammifères comme notamment le cerf de Virginie, la loutre et autres mammifères.

biche
Copyright : Adeline de Oliveira

La tourbière du secteur Saint-Daniel est habitée par plusieurs espèces de plantes carnivores et d’orchidées.

Question activités, pas de risque de s’ennuyer ! Vous pourrez louer une pléiade d’équipements sur place (canot, kayak, pédalo, paddle, vélo, etc.). De nombreuses randonnées pour tout niveau devraient également ravir les amateurs de marche. L’accès au parc coûte 14,5$ par véhicule et différents sites vous permettent également de rester sur place pour camper.

Arkon Lake Loop

À l’accueil, nous souhaitions des conseils sur les randonnées possibles pour une marche de quelques heures avec un niveau intermédiaire. Parmi les chemins cités, nous avons demandé à la personne de l’accueil lequel était son préféré. Elle a alors répondu Arkon Lake Loop sans hésitation et nous avons suivi ! 

La randonnée était effectivement plutôt facile et laissait le temps à la contemplation, à l’appréciation tout en offrant un peu de sport. L’équilibre parfait !

Nous avons mis entre 3 et 4h en comptant de belles pauses face aux superbes paysages offerts en chemin. Par chance, nous étions en semaine et nous n’avons croisé que deux ou trois personnes sur la boucle de 11km.

Nous avons traversés des bois dont le vert presque fluo était transpercé par les rayons de soleil, des étendues d’eau parsemées des reflets de la nature et de superbes clairières. L’une d’elle nous a d’ailleurs permis d’observer une biche et son petit, tranquillement occupés à paître.

Nous avons particulièrement apprécié le calme et la beauté des lieux, l’enchaînement de différents paysages, comme un passage d’un monde à l’autre. Je conseille définitivement cette randonnée !

Deuxième jour : canoë sur le lac

Après un petit déjeuner copieux arrosé de sirop d’érable et de miel, suivi de la préparation du pique nique, nous avons pris le canoë laissé à notre disposition pour nous lancer sur le lac. Sans oublier le répulsif, vital dans ce genre de situation ! Sur les flots, nous avons croisé quelques pêcheurs mais aussi d’autres locaux qui se baladaient en bateau. Nous nous sommes déplacés un peu au hasard en suivant approximativement la carte Google.

lac seeleys bay
Copyright : Adeline de Oliveira

Au bout d’une petite heure à pagayer, nous avons trouvé un endroit où il était possible d’accoster sans arriver directement sur des terrains privés. Au programme, pique nique, lecture dans le hamac et observation des oiseaux : le lieu était parfait, entre rochers et forêt avec une vue imprenable sur le lac. Après cette pause appréciable, nous avons continué à nous balader sur l’eau et à découvrir différents rivages.

Le soir, direction Gananoque, une ville un peu plus grande à environ 40 minutes de Seeley’s Bay en voiture. Nous avons pris de quoi faire un beau barbecue pour le dernier soir, à déguster devant un superbe coucher de soleil.

Quelques tips sur Seeley’s Bay

  • Sur la route du cottage Procrastination Bay, une petite pancarte annonce la vente de sirop d’érable. La maison en question ne paye pas de mine mais nous avons pu dégoter un énorme pot de délicieux sirop pour seulement 10$.
  • Si vous vous arrêtez à Seeley’s Bay, prenez le temps de faire un arrêt à la chocolaterie Ridgway Confections. Son propriétaire ne manquera pas de partager avec vous son amour pour le cacao.
  • Sur la route pour le parc provincial de Frontenac, vous passerez certainement devant Betsy « B » Honey, un petit producteur de miel passionné qui a passé du temps à nous montrer ses ruches et à nous faire déguster son nectar doré. Une belle rencontre qui nous a permis de repartir chargés de bon miel !
miel ontario
Copyright : Adeline de Oliveira

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here