Fredericton, au calme d’est dans la capitale du Nouveau Brunswick

Fredericton
Copyright : Michael & Jessica
Assurances PVT Canada

Fredericton est une « petite » ville qui ne compte pas plus de 56 000 habitants. Elle n’en est pas moins la capitale du Nouveau-Brunswick et, en tant que telle, sert de centre économique et culturel bilingue à la province. On n’y vient pas par hasard, mais la visite vaut le coup. Fredericton a du charme et une âme, une âme canadienne forte.

Construite autour de la rivière Saint-Jean, la ville a su préserver quelques bâtiments historiques ainsi qu’une architecture d’époque, ce qui rend la visite plus intéressante. La « ville aux ormes majestueux », comme elle est surnommée est aussi une cité nature, éminemment paisible et généralement très appréciée par ses visiteurs. D’autant qu’elle propose une vie culturelle riche et dynamique (toutes proportions gardées).

Comme toute localité canadienne, elle a son classement particulier : elle serait donc la meilleure « micro-ville » d’Amérique du Nord et, parmi 200 agglomérations canadiennes, la 7ème plus agréable ville à vivre. 

Informations pratiques

Se déplacer

Un excellent système de chemins piétons et cyclistes permet de circuler à pieds ou à vélo très facilement et agréablement. Sinon, un système de transport en commun par bus vous mènera vers les principaux sites à visiter.

Climat

Le climat est clément. La situation de la ville, proche de l’océan, garantit des étés chauds, voire très chauds (au-delà de 27°C) et des hivers considérés comme doux pour le Canada.

Un peu d’histoire

La région était fréquentée par les amérindiens Mi’kmaq et Maliseet, le site de Fredericton servait d’ailleurs de « capitale » pour les différents peuples. Ils y cultivaient le maïs. La première colonie européenne à s’installer sur les lieux fut française : ce sont les Acadiens fuyant la Nouvelle-Ecosse et les troupes anglaises, qui, à la fin du 17ème siècle construisirent le Fort Nashwaak, baptisé Pointe-Sainte-Anne en 1732. Celui-ci leur servit de base pendant la Première Guerre intercoloniale.

Les Britanniques, qui s’imposaient dans la région, menèrent plusieurs attaques contre Pointe-Sainte-Anne et s’en emparèrent en 1759 mais sans réussir à s’installer durablement du fait de l’hostilité des populations françaises.

Cependant, dès 1883, les troupes anglophones s’établirent à Pointe-Sainte-Anne, suivies par une colonie britannique. Le Nouveau-Brunswick s’est émancipé de la Nouvelle-Ecosse en 1784 et Sainte-Anne fut alors choisie comme capitale. Ce n’est qu’en 1786 que la bourgade fut reconnue comme ville et qu’elle prit peu après le nom de Frederick’s Town pour finalement devenir Fredericton. Puis la ville s’est doucement développée autour de l’agriculture, de la pêche et maintenant du commerce.

Les quartiers de Fredericton

Downtown

Le centre-ville de Fredericton est reconnu pour abriter de véritables trésors architecturaux : grâce à son statut de capitale provinciale, vous pouvez en effet admirer à Downtown de magnifiques bâtiments historiques, qui côtoient d’ailleurs des buildings en verre, ce qui donne un ensemble éclectique plein de charme.

Fredericton
Downtown Fredericton – Copyright : Chris Campbell

C’est un quartier essentiellement commercial et très peu résidentiel : vous y trouverez bureaux, petites boutiques et restaurants. N’y allez pas en voiture, c’est très dur de s’y garer.

Historic Garrison Dirstrict (zone historique de garnison)

C’est le cœur de la ville et rappelle ce qu’a dû être Fredericton il y a un siècle. Animé et riche en architecture d’époque avec ses maisons alignées, il abrite les meilleures institutions culturelles de la ville, autant traditionnelles que modernes.

Les soldats britanniques stationnèrent dans le District entre 1784 et 1889, c’est donc une ambiance militaire qui régna longtemps ici, l’architecture des lieux le rappelle encore. Vous pouvez encore visiter les casernes de soldats. Aujourd’hui, cela a laissé place à des boutiques de mode, des salles de théâtres et des musées (musée historique de York Sunbury). C’est depuis 1964 un site national historique.

La ligne Waterloo (Waterlow Row)

L’est de Downtown trace la limite derrière laquelle est située la zone historique qui abrite des maisons du 18ème siècle. Cette zone rassemble histoire et architecture, elle fait partie du Trans Canada Trail.

À visiter

Fredericton n’est pas une grande ville et elle n’a pas eu un grand rôle dans l’histoire, donc il y a peu de sites à visiter et ils restent modestes.

En remontant la rue Waterloo, vous trouverez les plus belles demeures de la ville.

Assemblée législative : L’édifice actuel construit en 1882, est de style Second Empire et tient une place importante dans la ville et la province. Symbole de la démocratie au Nouveau Brunswick, il fut aussi un lieu d’expression de la communauté acadienne, qui venait revendiquer des droits auprès des anglophones.

Old Gouvernment House : La vieille maison gouvernementale, bâtie à côté de la rivière Saint-Jean entre 1826 et 1828 comme siège du gouvernement britannique. C’est ici que logeait la famille royale britannique en visite dans le Nouveau-Brunswick, ainsi que certains gouverneurs. L’édifice abrita aussi le quartier général de la police montée ou encore un hôpital. Son histoire est riche et vous pouvez le visiter tous les jours.

Fredericton
Canadian government house

Cathédrale Christ Church : L’un des édifices les plus impressionnants de Fredericton, cette église anglicane au style gothique fut construite entre 1845 et 1853.

Musée régional de Fredericton : Situé sur Queen street, il retrace l’histoire locale de la ville et abrite de véritables pépites. Petit mais bien fait et très accueillant, vous pouvez le visiter à un tarif plus que modique.

Autres : L’Hôtel de ville, la Maison Marie Evelyn Grannan (ancienne demeure d’une auteure locale de livres pour enfants, au milieu du XXème siècle), la Prison du comté de York, ou encore la résidence du lieutenant gouverneur, la Conserver House (Maison de l’Econome), le marché des fermiers Boyce, l’église St Dunstan, le pont piéton.

Fredericton, une ville à la vie culturelle riche

Galerie d’art de Beaverbrook : Cette galerie d’art reconnue construite en 1958 sur la rive sud, abrite de nombreuses œuvres d’artistes de renommée nationale (Mary et Christopher Pratt, Molly Lamb et Bruno Bobak, …) et internationale, tels que Dali (l’icône de la galerie est son fameux Santiago El grande). Elle est aussi connue pour abriter une large collection d’œuvres britanniques depuis l’ère élisabéthaine jusqu’à l’ère moderne.

Autres galeries : Galerie 78, dans une splendide vieille maison expose des œuvres très accessibles. La Résidence Crocket qui abrite la galerie est un vrai bijou. Construite en 1900, elle a été transformée en galerie en 1976. Les expositions changent souvent et présentent des peintures, des sculptures, ainsi que des pièces d’artisanat.

Ingrid Mueller Arts + Concepts rassemble des œuvres ultra contemporaines et plus classiques à la fois. Des galeries d’art de haute qualité, très conceptuelles et très accessibles à la fois.

Festivals et événements

Festival Grand Sacrifice de potiron : chaque année, cet événement a lieu pour Halloween, à la résidence de Harrison, sur le campus. Très étrange !

À ne pas manquer également, le Festival des Jeux Highland du Nouveau-Brunswick (juillet) et le Festival Harvest Jazz & Blues (septembre).

Fredericton
Harvest Jazz & Blues Festival – Copyright : James West Photography

Aux alentours

  • Darlings Island, Kings Landing Historocal Settlement, Reversing Falls, Walking Bridge, un ancien pont ferroviaire, reconverti en un pont piéton qui traverse la rivière Saint-Jean.
  • Découvrez la région de la ville de Fredericton, l’Acadie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.