Halifax, ville de charme en Nouvelle Écosse et porte vers l’Europe

Halifax
Halifax harbour - Copyright : Benson Kua
Assurances PVT Canada

Capitale de la province Nova Scotia, Halifax est une petite ville côtière du bout du monde au charme terriblement anglophone… Nichée sur la côte est du Canada, elle campe au cœur d’une nature somptueuse et offre une vie urbaine inespérée dans ce coin de territoire. À découvrir…

Halifax en bref

Cap à l’est, toute ! Cette ville américaine, la plus proche de l’Europe, abrite un des plus grands ports naturels du monde, ce qui a conduit Halifax à tenir une place à part dans le pays, notamment durant les grands conflits mondiaux.

Outre cela, cette ville élégamment anglophone cultive un charme tout particulier, entre histoire et modernité. Entourée d’une nature somptueuse, plages de sable blanc, jardins verdoyants, mer aux flots bleus, elle a su préserver une identité européenne dans son organisation et ses bâtiments historiques.

Halifax possède également une vraie vie urbaine avec théâtres, galeries d’art, musées ainsi qu’une vie nocturne plutôt animée. La plupart des visiteurs sont séduits pas la ville qui, sans aucune prétention, offre une qualité de vie plus qu’agréable.

Un peu d’histoire

Avant l’arrivée des colons européens, la région atlantique était « occupée » par les Amérindiens Mi’kmaq.

Halifax, du fait de sa « proximité » avec l’Europe, situation stratégique et symbolique, a toujours servi de base militaire britannique. C’est ce qui lui a donné l’occasion de se développer, durant le XVIIIème, XIXème et début du XXème siècle.

Fondée dans le but de contrer l’influence française/acadienne (qui avait établi la Forteresse de Louisbourg, sur la péninsule Cap breton), elle a fut à l’origine de la Guerre anglo-micmac dès 1749, opposant britanniques d’un côté aux Acadiens et de l’autre aux Amérindiens, qui fut suivit par la Guerre de la Conquête.

Halifax

Halifax a abrité la plus grande base de la Royal Navy durant la Guerre de la Conquête, la Guerre d’Indépendance Américaine, les guerres napoléoniennes, et a très tôt représenté la présence britannique militaire sur le continent américain. En 1912, c’est ici que les restes et les corps du Titanic furent rapatriés.

Même après l’indépendance du Canada, Halifax a tenu un rôle stratégique militaire, notamment durant les deux conflits mondiaux.

La ville s’est peuplée lentement et a accueilli, comme beaucoup d’autres cités canadiennes, une forte immigration irlandaise, allemande et hollandaise.

Aujourd’hui, elle compte plus de 390 000 habitants.

Halifax, ambiance et animation

La -petite- taille de la ville rend tout accessible à pied. Tous les sites touristiques de la ville sont à portée de pas, ce qui rend la visite on ne peut plus facile. Halifax a su conserver un charme européen et même britannique : rues bordées d’arbres, bâtisses historiques élégantes, jardins soignés… Vous ne manquerez pas de profiter des ruelles pittoresques de Historic Properties, des boutiques et terrasses d’Argyle Street ou encore de la vue splendide du Waterfront.

Halifax
Barrington Street, Halifax by John Douglas

Outre ce riche patrimoine architectural, Halifax a aussi pu développer une vie culturelle dynamique, autour de la musique et des arts. L’Art Gallery of Nova Scotia et le Khyber Center for Arts sont des établissements culturels qui proposent des expositions de qualité, contribuant grandement à l’animation de la ville.

Et bien sûr, parce que l’activité d’Halifax a toujours été centrée autour des militaires et de la vie marine, vous pourrez visiter l’excellent Musée maritime de l’Atlantique, consacré à l’histoire maritime de la ville : naufrage du Titanic, explosion de 1917 (explosion d’un bateau français transportant des armes, le Mont Blanc, ayant détruit une bonne partie de la ville et tué plus de 2000 personnes)…

Quant aux sorties, Halifax est la ville universitaire de la province, d’où une animation certaine. Mais qu’on se mette d’accord, on ne parle pas d’une vie nocturne trépidante non plus !

Les sites historiques

Du fait de son rôle fameux dans la construction du Canada, Halifax abrite de nombreux sites historiques intéressants.

Le Pier 21 est au Canada l’équivalent de Ellis Island : c’est ici qu’ont débarqué plus d’1,5 millions d’immigrants entre 1928 et 1971. Vous pouvez donc y faire un tour, visiter le Musée canadien de l’immigration et découvrir certains destins d’immigrants, ainsi que les conditions dans lesquelles ils arrivaient.

De là, vous pouvez rejoindre Purdy’s Wharf à pieds par la « plus longue promenade en bois du monde », qui s’étire sur 4 km et offre un point de vue magnifique sur la ville. Vous y trouverez quelques restaurants, cafés et boutiques.

Vous ne pourrez manquer le fameux site national historique de la citadelle d’Halifax : construite entre 1828 et 1856, cette place fortifiée typique du XIXème siècle en forme d’étoile se situe en plein milieu de la ville et domine littéralement le port. La citadelle abrite un musée « animé » par des guides en costume qui vous mènent à travers les galeries présentant des armes, des cellules de caserne… Le 78ème Highland Regiment tire encore le canon chaque jour à midi et il y a toujours la relève de la garde, haute tradition britannique.

La Tour de l’Horloge est l’édifice qui symbolise la ville. Construite en 1800 sur la colline de la Citadelle par le duc de Kent, il encourageait les habitants à être ultra ponctuels…

Halifax

Historic Properties : c’est le quartier du port qui vous plonge des siècles en arrière, au temps où les marchands et pêcheurs faisaient vivre ce port animé. Flânez dans ces petites rues pavées aux bâtisses admirablement conservées, comme le Privateers Warehouse, aux réminiscences du passé, et vous aurez l’impression que rien n’a bougé depuis des siècles. Vous pourrez avoir un aperçu de l’intérieur puisque la majorité des édifices ont été reconvertis en boutiques, en pubs ou en restaurants. Un vrai bonheur !

Autres : la Government House est la résidence du lieutenant-gouverneur, le représentant officiel britannique. Chaque capitale provinciale en abrite une qui se visite souvent. C’est la plus ancienne résidence gouvernementale du Canada.

Certaines églises valent également le coup d’oeil en raison de leur rôle auprès des communautés immigrées : St. George Church (ronde), St. Paul’s Church, St. Patrick’s Church.

Alexander Keith’s Brewery est une brasserie canadienne fondée en 1820, ce qui en fait la plus ancienne sur le continent américain.

Sites naturels

Le jardin public de Halifax est réputé comme l’un des meilleurs exemples de jardin victorien dans toute l’Amérique du Nord. Il abrite des fleurs et des arbres rares, des fontaines, des statues historiques, et plusieurs concerts gratuits sont organisés régulièrement sous le pittoresque chapiteau au toit rouge.

Peggy’s Cove est une destination touristique incontournable. Paysage à couper le souffle, petit village de pêcheur, terrain rocailleux et l’un des phares les plus photographiés. À côté, vous avez le William E. de Garthe Memorial Provincial Park, baptisé ainsi d’après le nom d’un sculpteur et peintre local.

Fisherman’s Cove, pour voir à quoi ressemblait un village du pêcheur au XIXème siècle. Toujours en activité, vous pouvez observer les pêcheurs rentrer au port avec leur pêche du jour. Vous pouvez même prendre un bateau et aller explorer les îles Lawler et McNab.

Informations pratiques

Climat

Le climat est océanique (on s’en doutait), ce qui donne des hivers humides (neige et pluie) et des étés agréables, jamais étouffants. Disons-le tout de suite, avec plus de 100 jours par an dans le brouillard (notamment au printemps et au début de l’été), la météo n’est pas le plus grand atout d’Halifax.

La température moyenne en hiver tourne autour de 2°C et en été autour de 23°C. Attention, vous pouvez même expérimenter un petit ouragan de type tropical à la fin de l’été/début de l’automne. Vous serez prévenu !

Se déplacer

Comme dit plus haut, l’intérêt d’une petite ville, c’est que l’on peut tout faire à pied, et c’est le cas de Halifax ! Vous n’aurez pas besoin de transport pour visiter les principaux sites touristiques de la ville. Et si vous voulez aller voir Peggy’s Cove, louez une voiture ou prenez le bateau qui fait la navette. Si vraiment vous en avez besoin, Halifax dispose aussi d’un système de bus.

N’hésitez pas non plus à visiter les environs d’Halifax. La région est splendide donc n’hésitez pas à l’explorer !