Faire son sac : que faut-il emporter pour son voyage au Canada ?

sac
Assurances PVT Canada

Pas toujours évident de faire son sac pour six mois, huit mois, voire un an ! Entre petits jobs et vacances baroude, hiver glaciale et été chaud, il faut prévoir le coup. Bref, c’est tout un « business plan » à mettre en place pour arriver à prendre le nécessaire, l’utile et laisser le futile car non, tout ne rentrera pas !

Limite de poids des bagages

C’est déjà un impondérable à prendre en compte. En effet, à moins que vous ne soyez prêts à payer chèrement votre supplément, les compagnies aériennes n’acceptent souvent qu’un seul bagage de 20-22 kilos en soute. Cette condition limitera déjà considérablement votre choix car 20 kg pour un an, ce n’est pas suffisant ! D’autant que les habits d’hiver (indispensables) sont plus lourds et plus volumineux que ceux d’été.

Quel sac prendre ?

Tout dépend de l’objectif de votre voyage.

Le sac à dos ou « backpack »

Si vous voulez barouder comme il se doit (bus, marche, auto-stop, etc.), un sac à dos s’impose sans hésitation. Certes, les affaires y sont tassées et froissées mais il sera nettement plus facile et pratique à transporter.

Vous allez certainement beaucoup marcher, monter et descendre des bus, vous arrêter, repartir, bref, faire tout ça avec une valise (même à roulettes) est une très mauvaise idée ! Le sac à dos vous offre plus de liberté et de mobilité.

  • Choisissez de préférence un gros volume (55 l.) tout en essayant de ne pas le remplir car, d’une part, il va falloir le porter et, d’autre part, autant laisser de la place pour tout ce que vous aurez à ramener lors de votre retour !
  • Avant de l’acheter, pensez à l’essayer pour voir s’il est confortable, à regarder tous les espaces de rangements qu’il offre. Veillez aussi à choisir un sac qui s’ouvre sur le dessus et le dessous, mais aussi dans la longueur. Vider un sac entier pour trouver LA serviette rangée tout au fond est vite lassant, croyez-moi !
  • S’il a une housse rabattable contre la pluie, cela peut aussi s’avérer très utile !
  • Vous trouverez des backpacks de qualité au Vieux Campeur, mais aussi dans les magasins comme Décathlon.

sac

La valise

Confortable et très pratique, la valise à roulettes sera parfaite si vous avez le projet de rester sédentaire en vous installant dans une ville. Vous pourrez l’utiliser lors de brèves excursions et séjours pour explorer le pays et les autres alentours. Outre le fait qu’elle soit moins douloureuse pour le dos, la valise peut généralement contenir plus de d’affaires, avec des vêtements mieux rangés et plus accessibles.

  • Attention à ce que le modèle acheté ne soit pas trop lourd afin de pouvoir y mettre le maximum avant d’atteindre la limite de poids.
  • C’est déjà le cas pour la majorité d’entre vous mais pour les autres, essayez de choisir un modèle solide et permettant un verrouillage à la fermeture (clé ou code).

Pour le bagage en cabine, vous avez la possibilité de prendre un sac à dos d’appoint ou petite valise à roulettes. Vérifiez bien la taille autorisée par votre compagnie.

sac

Que mettre dans le sac ?

Pour commencer, n’oubliez pas que vous partez au Canada, un pays développé. Tout ce que vous pouvez avoir en France est aussi disponible là-bas. Cependant, il est vrai qu’en tant que pvtistes, vous n’avez pas forcement un budget shopping illimité et tout acheter sur place vous reviendrait bien cher.

Donc emmenez l’indispensable, le basique (pour ne pas avoir à le racheter au Canada) et achetez sur place le consommable (ce que de toute façon, vous allez devoir acheter régulièrement). À vous de juger ce qui est important pour vous.

Comme vous ne pourrez pas emmener des vêtements pour un an et qu’avant de partir vous ne saurez pas exactement ce dont vous aurez besoin, nous vous conseillons de faire une liste.

Ce que vous devez impérativement emmener :

  • Documents
    Passeport, carte d’identité, permis de conduire, permis de conduire international, contrat ou carte d’assuré médical, carte bancaire, quelques cvs et lettres de référence (papier ou sur clé USB). Mais aussi votre guide et un dictionnaire anglais si besoin.
  • Indispensables
    Faites une liste de vos indispensables (c’est souvent très personnel), à savoir ce dont vous ne pouvez pas vous passer : votre crème de jour, vos lentilles, vos chaussures tout terrain, etc.
  • High Tech & électronique
    Clé USB, téléphone portable (seulement si c’est un tri-bande et s’il est débloqué), appareil photo avec carte mémoire, lecteur MP3, écouteurs, adaptateur électrique (prises plates), ordinateur avec chargeur, etc.
  • Hygiène & toilette
    Lait de toilette, crème, savon, shampooing avec vos produits habituels, kit couture. Vous trouverez tout sur place pour ce qui est des marques célèbres, mais vous ne trouverez pas le savon Monoprix que vous aimez.

Conseil : sauf les produits spéciaux, achetez le nécessaire de toilette sur place, vous gagnerez de la place.

  • Trousse à pharmacie
    Quelques pansements, secondes peaux si vous comptez marcher. Des anti-douleur, des antihistaminiques (si vous êtes allergiques) et un peu de désinfectant. Vous trouverez tous les médicaments au Canada, mais de laboratoires différents. La plupart sont disponibles sans ordonnance dans les supermarchés.

Conseil : n’emportez que le minimum, c’est à dire votre pilule pour un an, vos traitements (avec ordonnances) et l’homéopathie parce qu’il est difficile de trouver l’équivalent.

  • Vêtements
    Au Canada, vous aurez besoin de vêtements d’hiver, de vêtements mi-saison et de quelques vêtements d’été (il fait chaud au Canada durant cette saison). Impossible de tout ramener avec seulement 20 kg. Vous devrez donc forcement acheter certaines affaires sur place et prévoir un budget pour cela.

Votre choix dépend encore une fois de votre voyage : si vous souhaitez vadrouiller tout le long ou travailler, les jobs que vous allez exercer (vous n’allez pas porter la même chose si vous faites du picking ou si vous travaillez dans la restauration), etc.

Nous vous proposons une liste de base pour vous inspirer :

  1. Hiver : un manteau très chaud, des gants, un bonnet, de bonnes chaussettes, une écharpe, un collant (hommes et femmes) des sous-pulls…
  2. Mi-saison : une veste imperméable, des chaussures imperméables.
  3. Été : vêtements légers.
  4. Travail : pantalon noir, chemise, belles chaussures, veste professionnelle.
  5. Baroude : chaussures de randonnée, chapeau, pantalon à poches, veste polaire, de bonnes chaussettes, etc. Pour les routards, n’oublions pas la lampe frontale, le sac de couchage…

Envoyer un supplément

Si vous avez peur de ne pas avoir assez, il existe une autre solution : préparez un carton d’affaires et demandez à un proche qu’il vous l’envoie dès que vous aurez une adresse fixe. Certains modes de transport de marchandises internationaux sont très pratiques et pas trop chers, surtout pour le retour !

Les choses à ne pas mettre dans vos bagages

Nous vous conseillons vivement de garder vos objets de valeur (ordinateur, appareil photo, etc.) avec vous plutôt que de les mettre en soute où ils risquent d’être abîmés ou volés (cela peut arriver).

Pour savoir précisément ce que vous pouvez emmener ou pas en avion, nous vous proposons cette page du gouvernement canadien. À consulter avant de faire votre sac pour être tranquille et pour ne pas avoir de surprise à l’aéroport !

À savoir

  • Pour protéger au maximum vos bagages en soute (valise et sacs à dos), pensez à les faire emballer avec du cellophane. Vous pouvez le faire chez vous mais on le propose souvent dans les aéroports. Le service est payant (5 à 10€) mais cela peut éviter bien des désagréments (bagages éventrés, abîmés, etc.).
  • Pour ce qui est du matériel high tech, vous trouverez tout sur place, parfois même moins cher même, mais sachez que les ordinateurs, y compris au Québec, ont un clavier QWERTY.
  • Concernant l’anti moustique, achetez-le sur place, il sera plus efficace car les « bibites » québécoises sont très voraces et nos produits français ne sont pas toujours adaptés.
  • Bonne nouvelle : les Canadiens ne sont pas à cheval sur les vêtements, même dans les grandes villes, vous passerez inaperçus en grosses baskets et pull polaire !