L’été indien, l’automne haut en couleurs au Canada

été indien
Copyright : Adeline de Oliveira
Assurances PVT Canada

Ce n’est pas tout à fait l’été mais pas tout à fait l’hiver non plus. Au Canada, c’est un automne particulier dont il faut profiter avant l’arrivée du grand froid. Entre l’été indien et les fameuses « couleurs », voici un aperçu de cette période bien spéciale de l’année.

Tout savoir sur l’été indien

Qu’est ce que l’été indien ?

Ce terme nord-américain désigne une courte période de chaleur après les premiers gels de l’automne et avant l’hiver. Il fait généralement soleil et il y a peu ou pas de précipitations. Pour parler d’été indien, ces conditions doivent être réunies pendant minimum trois jours.

Sa durée est assez aléatoire (parfois plus d’une semaine) mais globalement, il a lieu entre fin septembre et fin octobre. Cependant, il ne se produit pas forcement chaque année.

Les origines du terme

L’expression « Indian Summer » ou « Été des Indiens » pour les québécois, fut d’abord utilisée en Pennsylvanie dans le nord des États-Unis vers la fin du 18ème siècle. Elle s’est ensuite étendue à l’État de New York, en Nouvelle-Angleterre, puis, plus tard, au Canada ainsi qu’en Angleterre.

Plusieurs hypothèses existent quant à l’origine exacte de ce terme. Il proviendrait du fait que les amérindiens utilisait cette période de redoux afin de préparer leurs habitations à affronter la saison hivernale.

On raconte également qu’au Québec, les Indiens nomades profitaient de ce temps pour changer de campement en remontant vers les territoires de chasse plus éloignés, situés dans les forêts plus profondes.

Le tourisme pendant l’été indien

Avec les températures qui se radoucissent, cette période est idéale pour partir un weekend ou quelques jours. Chalet, mais surtout un grand choix d’activités de plein air (camping, randonnée, vélo, canoë, etc.) dont il est bon de profiter encore un peu avant la rudesse de l’hiver qui laissera alors place à d’autres types de loisirs.

Avantage non négligeable, l’été indien correspond à la basse saison et les prix sont bien plus intéressants qu’en été par exemple. Enfin, autre raison d’être dehors, c’est le moment idéal pour admirer les fameuses « couleurs ».

été indien
Copyright : Adeline de Oliveira

Les couleurs au Canada

Bien que l’été indien n’ait pas forcement lieu chaque année, l’automne, lui, est bel et bien là. Au sud-est du Canada, c’est une saison particulièrement appréciée pour le spectacle particulièrement incroyable qu’elle offre.

L’explication scientifique

À cette période de l’année, le soleil baisse et les jours raccourcissent, la chlorophylle (le fameux vert) laisse alors la place à d’autres pigments colorés (flavonoïdes pour le jaune et caroténoïdes pour l’orange) avant que les feuilles ne tombent définitivement.

Les conifères, eux, conservent leurs aiguilles vertes mais les forêts de feuillus, notamment les érables, prennent alors des teintes particulièrement chaudes.

Quand la nature devient peintre

Ce phénomène peut être aisément comparé à un magnifique tableau naturel. Dans le paysage, on peut admirer les touches de jaune, de rouge, d’orange, de cuivre, de vermillon, de pourpre, etc. Des tonalités accentuées, si vives qu’elles en deviennent presque irréelles à certains endroits. Puis, ça et là, les conifères ajoutent à l’œuvre quelques notes de vert, créant de superbes contrastes.

Les meilleurs spots pour admirer les couleurs

Sentiers vibrants de nuances, lumière dorée, ambiance féérique, bruits de feuilles qui craquent sous les chaussures : vous l’aurez compris, pour admirer cette nature flamboyante, le mieux est de sortir des villes.

L’intensité des couleurs varie selon le moment et le lieu. Généralement, la meilleure période se situe entre le 1er et le 15 octobre, mais les couleurs commencent à se voir dès la mi-septembre. Cette même période diffère parfois en fonction de l’année et des conditions climatiques.

été indien
Copyright : Adeline de Oliveira

Certaines régions sont plus propices que d’autres aux couleurs, comme le Sud du Québec et de l’Ontario, mais aussi l’autre côté de la frontière, dans le Vermont, le New Hampshire et une partie du Maine.

Parmi les plus prisées au Québec :

Pour savoir exactement où vous rendre selon le moment du mois, le mieux est de consulter la carte interactive des couleurs du site Québec Original.

Si vous êtes à Montréal, le parc du Mont Royal vous offrira aussi un beau spectacle et des balades colorées.

Une dernière chose : même s’il fait souvent plus doux pendant cette période, prévoyez des vêtements chauds et imperméables pour vous promener l’esprit tranquille.

Livres recommandés
Guides de voyage indispensables sur le Québec et le Canada recommandés par JeParsAuCanada.com

- Guide du Routard Québec 2020 : Le guide incontournable !
- Guide Lonely Planet Québec 2019 : La référence par la richesse de son contenu
- Guide Lonely Planet l'essentiel du Canada : Les incontournables du Canada
- Guide du Routard Montréal : Guide complet pour découvrir la ville

Livres et cartes indispensables sur le Québec et le Canada recommandés par JeParsAuCanada.com

- Guide de survie des européens à Montréal : Pratique, instructif et drôle
- Le Québec en camping : 150 Adresses par régions des meilleurs campings
- Petit livre du parler Québécois : Indispensable pour bien comprendre nos cousins !
- 1000 mots indispensables du Québécois :Un petit livre bien utile à tout petit prix
- Québec, 50 itinéraires de rêve ! : Pour préparer son voyage
- Road Book Canada 2018 : Organisez votre voyage au Canada pour pas cher
- Cartes Canada et Québec : Régions, villes et provinces

Livres recommandés

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.