Ottawa en une journée : l’héritage de deux cultures

Ottawa
Parlement
Assurances PVT Canada

On ne le répètera jamais assez : la capitale du Canada, c’est Ottawa ! Cela peut paraître évident pour certains, mais il faut bien le dire, elle demeure aujourd’hui encore la belle méconnue du pays des caribous.

Moins tape-à-l’œil que sa voisine Toronto, qui la devance d’ailleurs en termes de population et de position économique, Ottawa n’en reste pas moins celle qui, en 1857, a été choisie par la Reine Victoria d’Angleterre pour devenir la capitale du pays.

Petite, relativement rurale, elle est située à mi-chemin entre Montréal et Toronto, et se trouve donc au cœur de toutes les valses entre la province de l’Ontario et celle du Québec. Ottawa porte en elle l’héritage des deux cultures fondatrices du Canada et offre une escapade agréable ainsi qu’un voyage au cœur de l’histoire de la Nation. En plus, elle est beaucoup plus animée qu’il n’y paraît, promis !

Ottawa, culturelle et naturelle

Vous ne parlez pas un fichtre mot d’anglais ? Pas de soucis, la ville a été déclarée officiellement bilingue il y a plus de 10 ans. Belle évolution lorsqu’on sait qu’à Ottawa, l’enseignement du français était interdit jusqu’en 1916.

Le mot « Ottawa » n’a été tiré ni du français, ni de l’anglais, mais vient de la tribu indienne des Outaouais, qui peuplent le sud du Canada depuis des millénaires. Cela signifie « peuple marchand ». La ville, ainsi que la rivière des Outaouais, ont été ainsi nommées en l’honneur de cette tribu ancestrale qui vit encore aujourd’hui dans des réserves en plein cœur de l’Ontario.

Pour en apprendre plus sur les Premières Nations, n’hésitez pas à découvrir le Musée canadien des civilisations, qui retrace l’histoire du pays depuis les tous premiers amérindiens. Il est également le musée le plus visité de tout le Canada.

D’ailleurs, notez qu’Ottawa est une ville qui déborde de musées. Musée canadien de la nature, de la guerre, de l’aviation, de la monnaie, du ski, des beaux-arts ou encore de l’agriculture, le plus difficile reste de faire son choix. En une seule journée, mieux vaut rester concentré sur ceux qui ont un rapport avec l’histoire du pays et de la ville. Hormis celui des civilisations, le Musée canadien de la nature vous permettra d’en apprendre plus sur la faune et la flore canadiennes et ontariennes. Si l’hiver a débarqué avec ses -40°, vous serez certainement tenté de passer la journée à écumer les musées de la ville, bien au chaud. Sinon, pressez-vous de sortir pour découvrir Ottawa.

Ottawa
Rideau Canal

S’il y a bien un endroit qui est bondé été comme hiver, c’est le Canal Rideau. Long de 202 km, le canal propose des excursions en bateau qui peuvent se révéler être de véritables visites touristiques. Les plus motivés pourront même se laisser glisser en canot, en pédalo ou encore en kayak.

Les quais qui l’entourent sont également propices à d’agréables balades à pied ou, pour aller plus vite, en vélo. Mais c’est en hiver que le canal révèle ses charmes cachés, lorsque son cours se transforme en une gigantesque patinoire. La plus grande du monde, même. Et le plus, pour ceux qui ont un budget serré, c’est que son accès est gratuit.

Autre record détenu par ce canal qui fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO : son système de canaux est le plus ancien à être toujours en activité dans toute l’Amérique du Nord. Fait moins réjouissant : on compte en milliers le nombre d’irlandais et de canadiens français qui se sont attelés à sa construction, avec pour seuls outils des pics à glace.

Ottawa, c’est aussi une nature préservée et ressourçante. La ville compte près de 1000 parcs, ce qui est assez parlant (même pour le Canada). Le Parc Gatineau, situé à une quinzaine de minutes du centre d’Ottawa et sur l’autre rive de la rivière Outaouais, reste le plus impressionnant de tous. Il offre à la vue de tous un large échantillon de la faune et de la flore régionales. Cerfs, castors, loups, écureuils, lynxs, couguars ou encore chauves-souris se cachent dans ses épaisses forêts.

Vous pourrez également y pratiquer toutes sortes d’activités, été comme hiver : randonnée, ski, raquette, etc. Cela dit, en une seule et unique journée, le mieux que vous puissiez y faire est de vous balader et d’admirer ses étendues naturelles d’une beauté exceptionnelle.

Ottawa
Parc Gatineau

Château, queues de castor et fantômes

On dit de l’architecture d’Ottawa qu’elle a un certain cachet. D’ailleurs, le plus étonnant dans cette capitale, c’est le manque de gratte-ciels. Même le Parlement du Canada a davantage des airs de château fort que de bâtiment législatif. Il est situé sur une colline, qu’on appelle Parliament Hill, et a été construit en 1857, année où la Reine Victoria a fait d’Ottawa la capitale. De nombreuses célébrations se tiennent sur la colline, notamment la fête du Canada chaque 1er Juillet. Tous les étés, à la tombée de la nuit, le Parlement s’illumine et sur sa façade défile l’histoire du Canada, des natifs à aujourd’hui. Activité à la fois ludique et éducative, mais pensez à amener une couverture car le spectacle Mosaika dure près de 30 minutes.

Ottawa

Surtout, ne manquez pas d’aller vous promener au Byward Market. Quartier populaire, coloré et animé, il a d’abord été occupé par les travailleurs irlandais et français venus à Ottawa pour entreprendre la construction du Canal Rideau. Depuis, une multitude de petites boutiques et de restaurants s’y sont implantés, conférant au quartier une effervescence quasi-constante. Si vous avez un petit creux, vous vous laisserez tenter par une « queues de castor », délicieuse spécialité de la ville. Mais pas de panique, Ottawa ne cuisine pas littéralement les queues de l’animal symbole du pays : il s’agit tout simplement d’une pâtisserie qui s’apparente à la gaufre et prend la forme d’une queue de castor.

Le soir aussi, le Byward Market est animé grâce à ses nombreux bars et pubs comme seuls les irlandais savent les faire. On est d’ailleurs étonné de l’agitation de la ville une fois la nuit tombée. N’écoutez donc pas les rumeurs : Ottawa est loin d’être une ville ennuyeuse et « planplan ».

Ottawa

À Ottawa, il n’y a pas que le froid qui donne la chair de poule, car à la tombée de la nuit, ceux qui ont le cœur bien accroché pourront opter pour la Marche Hantée. Kesako ? Une visite guidée qui retrace les histoires et anecdotes les plus sombres de la ville. Car Ottawa n’est pas du genre à enfouir ses mésaventures lugubres sous un tapis crasseux, bien au contraire : elle en fait un business. Fantômes, pendaisons, caves sombres, tout y passe. Votre guide, c’est celui qui est enfoui sous une cape noire et qui éclaire de sa lanterne grinçante toutes les histoires glauques d’Ottawa.

L’autre manière inédite de visiter la ville, c’est de grimper dans un Amphibus et de se la couler douce. Le principe est simple : vous montez à bord d’un bus à l’allure tout à fait ordinaire mais qui, surprise, se révèle également être un bateau. Amusante (un tant soit peu angoissante pour les claustro/aquaphobes) et instructive, la visite permet de découvrir Ottawa aussi bien par les terres que par les « mers ». Enfin, encore faut-il oser se jeter à l’eau !

Bref, en quelques mots, Ottawa est une bien jolie ville, ainsi qu’une étonnante capitale. Parce qu’elle est relativement petite, une journée vous permettra d’en découvrir les coins qui valent vraiment le coup d’oeil.

Ottawa : Pratique corner

  • L’une des façons les plus séduisantes d’en apprendre plus sur une culture, c’est de se laisser tenter par sa cuisine. Et justement, le restaurant Sweetgrass, situé à proximité du Byward Market, propose une cuisine aborigène. Hamburgers de bison, saucisses à base d’oiseau sauvage, caribous ou encore desserts inspirés de la gastronomie amérindienne : il faut un certain temps pour décortiquer le menu, mais le restaurant remporte un franc succès aussi bien auprès des locaux que des touristes.
  • Malgré son statut de capitale, Ottawa demeure une ville de « petite » taille avec ses quelques 870 000 habitants. De ce fait, elle ne dispose ni de métro, ni de tramways mais peut se targuer d’avoir un réseau de bus efficace. Par ailleurs, contrairement à Montréal ou Toronto, ses routes ne sont pas encombrées de véhicules et il est relativement aisé d’y circuler en voiture. Sinon, vous pourrez toujours opter pour la location de vélo à la journée, car Ottawa dispose d’un vaste réseau de pistes cyclables. En hiver, par contre, les routes deviennent dangereuses et rapidement encombrées à cause de la neige et du verglas. C’est pourquoi la ville songe à aménager des tunnels souterrains qui faciliteront le déplacement des véhicules.
  • Les moins froussards d’entre vous ont certainement été conquis par la lugubre aventure qu’est la Marche Hantée. Pour remettre le couvert jusqu’au lendemain matin, il vous suffit de passer la nuit dans l’ancienne prison du comté qui fait désormais office d’auberge de jeunesse. Chambres d’origine dépourvues de fenêtres, grillages dans les escaliers pour limiter les suicides, passage souterrain, etc. Cette nuit en cellule risque d’être éprouvante !

Nos conseils d’hébergement du petit prix au coup de cœur.

Un hôtel avec un excellent rapport qualité prix

Angela’s Bed & Breakfast Ottawa 

Un séjour simple et chaleureux dans cette authentique bâtisse qui fait office de B&B. Elle bénéficie d’un grand jardin ainsi que d’un vaste salon lumineux avec jeux et piano. Les hôtes proposent également de prêter des vélos ce qui est particulièrement agréable pour découvrir la ville en été. En savoir plus

Notre coup de cœur

Glencree House B&B

Situé non loin du Canal Rideau, ce charmant Bed & Breakfast propose des chambres lumineuses, cozy, avec salle de bain privative. L’hôte réserve à chacun de ses invités un accueil des plus chaleureux et, cerise sur le gateau, les petits déjeuners faits maison sont absolument délicieux. En savoir plus

Notre choix d’hébergement petit prix

HI- Ottawa Jail Hostel

En plus de ses prix accessibles, cette auberge de jeunesse bénéficie d’un cadre on ne peut plus original. En effet, nous vous en parlions plus haut, il s’agit d’une ancienne prison entièrement restaurée. de quoi passer une nuit pour le moins originale. Côté confort et équipements, tout le nécessaire est là, ainsi qu’un personnel très agréable. En savoir plus

Livres recommandés
Guides de voyage indispensables sur le Québec et le Canada recommandés par JeParsAuCanada.com

- Guide du Routard Québec 2019 : Le guide incontournable !
- Guide Lonely Planet Québec 2019 : La référence par la richesse de son contenu
- Guide Lonely Planet l'essentiel du Canada : Les incontournables du Canada
- Guide du Routard Montréal : Guide complet pour découvrir la ville

Livres et cartes indispensables sur le Québec et le Canada recommandés par JeParsAuCanada.com

- Guide de survie des européens à Montréal : Pratique, instructif et drôle
- Le Québec en camping : 150 Adresses par régions des meilleurs campings
- Petit livre du parler Québécois : Indispensable pour bien comprendre nos cousins !
- 1000 mots indispensables du Québécois :Un petit livre bien utile à tout petit prix
- Québec, 50 itinéraires de rêve ! : Pour préparer son voyage
- Road Book Canada 2018 : Organisez votre voyage au Canada pour pas cher
- Cartes Canada et Québec : Régions, villes et provinces

Livres recommandés

1 commentaire

  1. Difficile en une journée cependant de trop déborder du centre historique, surtout pour une première excursion à Ottawa. Si vous voulez faire une visite du Parlement, n’oubliez pas de passer par le Kiosque d’information de la capitale, juste en face sur Wellington, pour vous inscrire dans un groupe. L’attente peu paraître un peu longue certains jours, mais lorsque vous serez en haut de la tour, vous oublierez ce genre de désagrément, ça vaut le coup d’œil!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.