Travailler au Canada : un marché du travail dynamique

travailler au Canada
Assurances PVT Canada

Le PVT vous permet de travailler dans n’importe quel domaine pour une durée maximum de deux ans. Avant d’aborder le sujet de la recherche, nous vous proposons de jeter un rapide coup d’œil sur le monde du travail au Canada. Le pays est une terre d’accueil pour les travailleurs étrangers dans le but de soutenir une croissance forte.

Le marché de l’emploi canadien en 2018

  • Forte création d’emplois, notamment les postes spécialisés, à temps plein, dans le secteur privé.
  • Taux d’activité élevé (plus fort qu’aux États-Unis).
  • Faible taux de chômage de longue durée.
  • Taux de canadiens ayant un emploi élevé.
  • Taux de chômage élevé parmi certains groupes sur le marché du travail (handicapés, immigrants, autochtones, etc.).
  • Pénurie de compétences et de main d’œuvre dans certains secteurs et certaines régions.
  • Lisez cet article pour cerner les métiers et filières qui vont recruter

(Source : Ministère des finances Canada)

Travailler an Canada : les normes

Au Canada, les règles concernant le droit du travail diffèrent selon la province ou le territoire. Certaines informations ci-dessous peuvent donc varier selon l’endroit où vous travaillez.

  • Au Canada, les petits boulots sont souvent payés à la semaine et le préavis est de deux semaines en général. Les procédures d’embauche sont très simples et rapides.
  • Le salaire minimum varie de 12,65$ de l’heure en Colombie-Britannique à 11,51$ au Yukon. Au Québec, c’est 12$ de l’heure (9,80$/heure si vous êtes dans un poste soumis à pourboire).
  • Chaque État dispose d’un propre dispositif d’impôts et de charges. L’État où les impôts sont les plus forts est le Québec. Les charges sont directement prélevées, mais vous pourrez les récupérer à la fin.
  • La durée du travail est de 8h par jour et de 40 heures par semaine (heures normales de travail selon le gouvernement canadien). Les heures supplémentaires sont majorées à 50% du salaire horaire normal.
  • Après 5 heures d’activité consécutives, l’employé a droit à 30 minutes de repos, parfois 1h.
  • Normalement, la durée maximale d’heures de travail hebdomadaire autorisée est de 48h.
  • Travailler pendant un an chez le même employeur vous donne le droit à des congés annuels dont la durée est de 2 semaines minimum (prévoyez-les bien pour en retirer le maximum, parce que ça ne fait pas beaucoup !).

Consultez le site du gouvernement pour en savoir plus sur les différents types de congés.

Si vous avez besoin de plus d’informations sur les normes du travail, si vous avez des questions précises ou un problème avec votre employeur, vous pouvez contacter le bureau des normes du travail de votre province/territoire.

Le contrat de travail

Ce dernier doit contenir :

  1. Les détails de votre emploi
  2. Les conditions d’emploi (nombre maximum d’heures par semaine, salaire, sommes prélevées, etc.)

Si l’employeur ne veut plus travailler avec vous, il devra vous donner un avis écrit ou vous verser une indemnité de départ. Cependant, ce dernier n’est pas obligé de vous avertir si :

  • Vous êtes renvoyé pour un « motif valable » (faute grave, absences récurrentes, etc.)
  • Vous avez signé un contrat d’une durée bien précise et que celui-ci touche à sa fin.

N’oubliez pas de bien conserver votre contrat de travail avec vous en cas de doute ou de litige.

Les jours fériés

  • Jour de l’An (1er janvier)
  • Vendredi saint (vendredi précédent le dimanche de Pâques)
  • Fête de Victoria (lundi précédant le 25 mai)
  • Fête du Canada (1er juillet ou le 2 si le 1er est un dimanche)
  • Fête du Travail (premier lundi de septembre)
  • Jour de l’Action de grâces (deuxième lundi d’octobre)
  • Jour du Souvenir (11 novembre)
  • Jour de Noël
  • Lendemain de Noël

Les travailleurs autonomes

Au Canada, les travailleurs autonomes sont nombreux, notamment dans la province du Québec. Les « pigistes » ou encore « entrepreneurs individuels » sont des personnes qui travaillent à leur compte et qui ne sont donc pas considérées employées.

En clair : vous faites un travail précis pour un ou plusieurs clients à qui vous facturez ensuite ce qui a été fait.

Au Québec, les travailleurs autonomes payent évidemment des impôts dont le pourcentage est équivalent au chiffre d’affaire perçu (comme les auto entrepreneurs en France).

Travailler au Canada

Le bénévolat

Le bénévolat est extrêmement prisé et particulièrement bien vu au Canada. Cela fera un excellent atout sur votre CV. C’est une bonne solution pour ceux qui souhaitent se faire une première expérience en arrivant dans le pays et commencer à se construire un réseau.

À vous de voir le temps que vous souhaitez y consacrer, le domaine dans lequel vous aimeriez être bénévoles et le cadre dans lequel vous souhaitez travailler (à domicile ou dans un organisme, seul ou avec une équipe, etc.).

Quelques sites pour trouver faire du bénévolat :

Le principe d’échange est aussi très fréquent, notamment avec le Wwoofing ou encore le HelpX qui vous permettent de trouver des hôtes chez qui vous pouvez travailler seulement quelques heures par jour, moyennant le gîte et le couvert (voire plus).

Pour compléter cet article vous pouvez lire les différents portraits et parcours dans des métiers variés, vous y trouverez d’autres informations utiles pour découvrir le monde du travail au Canada.

Prêts pour la recherche ?

 

24 COMMENTAIRES

  1. Bonjour, je suis français j’ai plus de 35 ans. J’aimerais savoir si je peux travailler au Canada.Vancouver. Dans quelle conditions? Puis je me rendre sur place au préalable et y chercher un emploi une fois sur place? (Sans PVT donc)

    • Bonjour Damien,
      le mieux est de trouver un employeur avant de vous rendre au Canada, vous pouvez pour cela vous renseigner par exemple sur le Programme Mobilité des Jeunes Travailleurs, ou encore le permis de Travail sous le programme des travailleurs étrangers temporaires. Il est illégal de rentrer en touriste au Canada pour chercher du travail sur place donc je déconseille mais après c’est à vous de voir !

  2. Bonjour Adeline, merci pour l’infos, le MJT est valable uniquement pour les 18-35 ans hors j’ai 40 ans passé. Je ne peux donc pas bénéficier du MJT. De plus il est dit que cela concerne le QUÉBEC uniquement. Moi je souhaite travailler à VANCOUVER uniquement. Auriez vous un lien pour : le permis de travail sous le programme des travailleurs étrangers temporaires..? et par la même occasion : en tant que français je pense être autorisé à 6 mois avec un visa touriste. Donc est il possible aussi de suivre uniquement des cours d’anglais sans avoir besoin d’une autorisation supplémentaire?

  3. je suis une Malgache, infirmière diplômée de l’Etat malgache, musicienne, je prépare mon Master en Administration publique, j’ai 23 ans. Je voudrais travailler au Canada si ces spécialités correspondent à d’éventuels recruteurs.
    Yolande Ando

  4. bonjour
    je suis tunisien je cherche a travailler au canada , je suis spécialisé en comptabilité et j’ai plus que 12 ans d’expérience (achats et comptabilité).
    j’ai 50 ans et père d’une famille de 4 personnes, je voudrai savoir le chemin le plus cour pour avoir un emploi au canada sachons que je suis un technicien supérieur ( comptabilité et gestion informatique).
    merci
    cordiales salutations

  5. Bonjour
    Je suis Bruno siasia , Congolais de la RDC , j’ai la licence en sciences de l’environnement , j’aime travailler au Canada , qu’est ce que vous me conseiller ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.