Une croisière pour découvrir l’archipel des Mille-Îles

Mille-îles
Assurances PVT Canada

Il y a des jours où l’on donnerait tout ce qu’on a pour pouvoir se retrouver sur une île déserte… Eh bien sachez qu’en Ontario, c’est chose possible grâce à l’archipel des Mille-Îles ! Comme son nom ne l’indique pas, l’archipel est constitué de 1865 îles de taille différente, qui parsèment harmonieusement le cours du fleuve Saint-Laurent.

Chacune d’entre elles a été triée sur le volet et doit répondre à deux critères sélectifs : mesurer plus d’un mètre carré et contenir au moins un arbre ou un buisson. Eh oui, n’est pas île qui veut ! Le moindre bout de rocher qui dépasse ne peut donc pas se targuer de faire partie du (pas vraiment) sélect archipel des Mille-Îles. Ce dernier, qui forme une frontière naturelle de près de 80 kilomètres entre le Canada et les États-Unis, est une destination de voyage agréable et inédite dont il serait dommage de se priver lorsque l’on se trouve en Ontario !

L’archipel des Mille-îles, une destination très en vogue

Véritable porte d’entrée sur l’archipel des Mille-Îles, la petite ville de Gananoque vous permettra de le rejoindre en bateau tout au long de la journée. En été, la ville est prise d’assaut par les touristes qu’on appelle justement les « islanders », la plupart d’entre eux partant de Gananoque pour découvrir les îles. Vous pouvez aussi vous rendre dans un petit village de pêcheurs moins fréquenté par les touristes, Seeley’s Bay

Avant d’embarquer, prenez le temps de visiter ce charmant village bordé par le fleuve Saint-Laurent et situé à une trentaine de kilomètres de Kingston. Son nom d’origine amérindienne nous rappelle qu’il était habité bien avant que les colons français puis anglais n’y débarquent !

Côté pratique, la ville offre une large gamme de restaurants et d’hébergements pour ceux qui souhaiteraient s’attarder. Enfin, pour ne pas vous y perdre, notez que Gananoque est souvent surnommée « Gan » par les locaux désireux d’économiser leur salive !

Pour partir à la découverte de l’archipel, la compagnie de bateaux Gananoque Boat Line propose ses services plusieurs fois par jour. Vous aurez le choix entre différentes excursions à durée variable : 1 heure, 2 heures 30 ou 5 heures. À partir de là, on comprend donc qu’une seule journée est véritablement nécessaire pour découvrir l’archipel, à moins que vous ne souhaitiez également visiter les environs.

Notez que vous n’avez pas besoin de faire de réservation pour les croisières, il vous suffit d’arriver 30 minutes avant le départ pour vous assurer d’avoir une place. Pratique pour aviser en cas de mauvais temps ! Par contre, les excursions sont disponibles seulement de Mai à Octobre. Le reste du temps, de toute façon, le froid coupe généralement toute envie de se prélasser sur un bateau cheveux au vent !

Mille-îles

Moins plébiscités par les touristes, des départs depuis la ville de Rockport sont également disponibles. Légèrement plus proche d’Ottawa mais plus éloigné de Kingston, Rockport se situe à une trentaine de kilomètres à l’est de Gananoque. Elle est moins touristique que sa voisine, mais les excursions proposées par la Rockport Boat Line sont à peu près les mêmes que celles de la Gananoque Boat Line, la seule différence étant qu’elle ne propose pas de croisière de 5 heures. Les prix, eux aussi, sont globalement similaires. Ceci dit, la ville de Rockport en elle-même est très petite et ne présente pas un grand intérêt.

D’autres villes des environs, américaines et canadiennes, proposent également des croisières à destination des îles, mais Gananoque et Rockport restent celles qui en sont les plus proches et qui les englobent.

Des îles qui en font une montagne !

Parce qu’elles sont près de 2000, il est évidemment impossible de visiter chacune des îles de l’archipel. Beaucoup d’entre elles consistent en un simple bout de terre avec quelques arbustes sur lesquels sont perchés des oiseaux migrateurs.

Pour la petite histoire, l’archipel faisait à l’origine partie d’une chaîne de montagne qui a été engloutie par le fleuve Saint-Laurent ! Aujourd’hui, seuls les plateaux les plus hauts parviennent encore à pointer le bout de leur terre au dessus de l’écrasant Saint-Laurent, créant ainsi une multitude de petites îles. C’est pourquoi, lorsque de larges navires doivent traverser l’archipel, on fait généralement appel à des pilotes maritimes spécialisés, capables de ne pas entrer en collision avec ces minuscules icebergs rocailleux !

Mille-îles


Wolfe Island
est la plus grande île de tout l’archipel. Située du côté canadien, elle a une superficie d’environ 124 km2 et Marysville en est la commune principale. On trouve à Wolfe Island de beaux spécimens d’oiseaux : chouettes des neiges, cygnes, dindes sauvages… L’île a d’ailleurs obtenu le statut de « zone d’intérêt pour la nature et la science ».

C’est en naviguant parmi toutes les petites îles qui forment l’archipel que vous verrez à quel point la région dispose d’une faune et d’une flore remarquables. Grâce à son climat modéré, l’archipel des Mille-Îles cache en son sein de nombreuses espèces d’animaux et de plantes qu’on ne trouve normalement pas dans l’est canadien. C’est pourquoi un parc national, le plus petit de tout le pays, y a été créé dans le but de préserver cet échantillon naturel, représentatif du bouclier canadien.

Autre île notable, mais côté américain cette fois : Deer Island, dont les propriétaires sont les fondateurs de la société secrète Skull & Bones. Cette fraternité née à Yale a notamment compté parmi ses membres les présidents Bush, père et fils !

L’archipel des Mille-Îles est également connu pour avoir le plus petit pont international au monde. Long de seulement quelques mètres, il relie la paire d’îles qui forment les Zavikon Islands. La croyance populaire veut que la plus grande d’entre elles se trouve du côté canadien et la plus petite du côté américain, et votre guide vous dira certainement que c’est le cas. Pourtant, si on pouvait effectivement voir il y a quelques décennies les drapeaux américain et canadien flotter de chaque côté, les îles font désormais toutes les deux partie de l’Ontario ! Par conséquent, le pont ne serait pas d’envergure internationale… Mais chut, cela reste entre nous !

Mille-îles

Escapade de coeur sur l’île Heart

Si vous optez pour la croisière de 5 heures avec la Gananoque Boat Line (ou de 3 heures 30 avec la Rockport Boat Line), vous aurez droit à une visite de deux heures au château de Boldt, sur l’île Heart. Par contre, il faut savoir que l’entrée du château en elle-même est payante et n’est pas comprise dans le prix de la croisière. Les adultes se verront donc délester de 9,50$ supplémentaires et les enfants de 6,50$.

Ensuite, vous serez gentiment notifié que le château se situe dans les eaux américaines. Par conséquent, en tant que touriste français, il vous faudra garder sur vous votre passeport, qui sera vérifié par un agent de sécurité. Pensez également à remplir le formulaire ESTA sur Internet, obligatoire pour tout ressortissant français désireux de se rendre en terre sainte américaine. Et voilà qui vous coûtera encore la modique somme de 14USD !

Mille-îles

Si toutes ces formalités ne vous ont pas découragé, il est temps de découvrir le château en lui-même. Si l’île sur laquelle il est situé porte le nom romanesque de Heart Island (l’île du Cœur), ça n’est pas un hasard. C’est George Boldt, un homme d’affaires multimillionnaire, qui a fait construire ce château au début du 20ème siècle. Il voulait montrer à sa femme Louise que son amour pour elle n’avait pas de limites, surtout financièrement parlant puisque le projet lui aura coûté pas moins de 2,5 millions de dollars ! Le bâtiment a été construit sur le modèle des châteaux européens du 16ème siècle, d’où son allure des plus pittoresques.

Mille-îles

Alors que la construction était presque achevée et que Boldt était sur le point d’offrir le magnifique château à sa bien-aimée en guise de cadeau de Saint Valentin, cette dernière trouva tragiquement la mort. Boldt, le cœur brisé, ne remit jamais les pieds sur l’île et fit cesser la construction du château, l’abandonnant aux vandales et aux caprices de la météo. La région a depuis pris possession du bâtiment pour le remettre en état. Aujourd’hui, la quasi-totalité de ce luxueux château est accessible aux visiteurs. Par ailleurs, la tragique histoire d’amour liée à l’île n’empêche pas d’attirer chaque année bon nombre de jeunes couples qui choisissent de s’y marier !

Mille-îles : Pratique Corner

  • Il est assez aisé de se rendre à Gananoque depuis les grandes villes d’Ontario. En train, avec la compagnie Viarail par exemple, vous la rejoindrez en 3 heures depuis Toronto, et en moins de 2 heures en partance d’Ottawa. Sinon, vous pouvez également emprunter l’une des nombreuses compagnies de bus qui desservent les villes canadiennes. Le trajet sera plus long mais également moins cher qu’en train.
  • Comme les gourmands le savent déjà, l’archipel a donné son nom à une célèbre sauce salade. Une habitante de l’île avait pour habitude de préparer à son mari pêcheur cette sauce à base, entre autres, d’huile d’olive, de paprika, de jus d’orange, de tabasco… George Boldt, après y avoir goûté et l’avoir trouvée délectable, lui a donné le nom de sauce des Mille-Îles et l’a faite servir dans tous les hôtels dont il était propriétaire, la rendant populaire !
  • Et si vous avez le temps, n’hésitez pas à parcourir les 300km qui séparent les Mille-îles du parc Algonquin.

6 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    je rentre du canada où j’ai passé 9 jours et ou je suis allée voir les milles îles (18 septembre 2013). En effet après avoir vue tant de merveilles on a qu’une envie aller vivre sur une îles. Montréal, Québec, Toronto, Ottawa tout est beau et donne envie de s’y installer pour fuir cette Europe et notre France qui sont en train de sa perdre et où nous perdrons notre identité très rapidement si nous ne faisons rien.

    BONNE JOURNEE

    • Le Canada est en effet un magnifique pays, mais il a ses défauts comme tous les pays du monde qu’on expérimente en y vivant. Et tous les Canadiens vous certifieront que c’est eux qui perdent leur identité tandis que la France a su la garder ! Tout est relatif !

  2. je viens de tomber sur ton article, je cherche justement des informations pour faire un petit séjours de 4-5 jours aux 1000 iles et vers Ottawa. Si jamais tu as des bonnes adresses d’hébergements je veux bien. Le paysage me donne très envie en tout cas.

  3. Je rêve de ce genre de site pour y vivre enfin en paix. Sauf que je ne peux pas acheter une île encore pendant 14 ans, prêt immobilier obligé. Je me réserve ce rêve là avec réalisme. … Que ce temps passe très très vite. My God !Pascale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.